À la recherche d’un autre moyen de s’assumer en tant que femme, elles se sont enlisées en pleine islamisation. Les acteurs de la lutte contre le terrorisme ont bien conscience que la jeune génération est loin d’être innocente en matière d’islamisation. En effet, quand "la campagne stop-djihadisme" a été lancée, les jeunes femmes sont devenues les numéros un de la surveillance, en particulier sur les réseaux sociaux.

 

Ces jeunes femmes sont issues de tous les milieux

Qu’elles soient originaires d’un milieu populaire ou non, les adolescentes touchées par l’islamisation sont des personnes qui ont pris Allah comme idole. Elles n’appartiennent à aucune classe sociale spécifique, elles peuvent être enfant issue d’une famille de classe moyenne comme enfant issue d’un ghetto : l’islamisation touche une partie des jeunes femmes qu’importe le milieu social. La cellule anti-terroriste surveille de près ces jeunes femmes "vulnérables" en se servant des réseaux sociaux pour divulguer des messages. Ces communiqués sont dans le but de déconseiller le départ de ces jeunes gens.    

 

Devenir un modèle de féminité différent

Les adolescentes aspirent à ce que le modèle de la femme prenne une autre tournure : elles ne veulent plus de cette image féminine occidentale, celle qui subit les contraintes de la société, qui voient leur mère abandonnée par leur père, élevant les enfants seule avec un médiocre salaire. Elles recherchent un compagnon qui possède les qualités suivantes : "sérieux, sincère, sécurisant et stable", comme le dit le sociologue Farhad Khosrokhavar, lorsqu’il aborde le sujet des "4 S". Les jeunes femmes veulent aussi un époux avec qui elles partageraient la religion.    

 

La jeune génération de femmes connaît une augmentation de la pensée djihadiste. Une partie des jeunes femmes ne veut plus de cette image stéréotypée de la femme occidentale, elles aspirent à devenir un nouveau modèle de féminité. Les adolescentes rêvent d’un mari avec qui elles entretiendraient le culte de la religion.    #Islam #Djihad #Société