Lorsque j’ai pris cette photo en 2011, il régnait une euphorie incroyable dans tout Le Caire. Tous les jeunes gens, qui n’avaient connu que la répression depuis leur naissance, arboraient un visage rayonnant. Une nouvelle époque venait de s’ouvrir devant eux. On me félicitait d’être venu les voir, on me donnait des badges de la #Révolution, on me donnait l’accolade, on me demandait de les prendre en photo, les militaires nous applaudissaient lorsqu’ils voyaient notre véhicule passer dans les rues.

 

Le peuple avait écrit leur histoire dans leur cœur et dans les livres

Il criait et écrivait sur les murs de la ville "We made our history". Tout était incroyable, tout le monde croyait qu’un nouveau monde était arrivé. Tout était devenu beau, tout était permis, des amoureux s’embrassaient sur des bancs, de jeunes gays se tenaient bras dessus bras dessous dans les parcs, certaines jeunes filles avaient enlevé leur foulard. On me disait que l’Égypte aller retrouver sa grandeur, que maintenant l’oppression n’existerait plus et que la #Démocratie aller s’installer. On croyait tant de choses et tant de choses merveilleuses encore… Nous étions heureux de partager leur joie.

 

Cette image serait totalement impossible aujourd’hui

C’était il y a à peine un peu plus de cinq ans, c’était hier, mais cette image serait aujourd’hui totalement impossible : le gouvernement militaire égyptien est devenu l’un des plus répressifs du monde, bien plus répressif que sous la dictature policière de Moubarak, contre laquelle ces jeunes se sont battus. Aujourd'hui, il est interdit de manifester, les tagueurs sont punis de prison ferme, toute liberté d’expression est sévèrement réprimée, les réseaux sociaux sont muselés, des dizaines de milliers d’opposants au régime croupissent dans les prisons ou sont tout simplement portés disparus. En 2016, l’Égypte a été jugée un des pays les plus liberticides au monde par le Legatum Institute en se classant 140ème sur 142 pays pour l’index des libertés personnelles – seuls le Yémen et le Soudan seraient plus liberticides que l’Égypte. #Histoire