Le grand retour dans les rues de Paris, après deux ans d'absence, de la #Manif pour tous – le mouvement hostile à l'égalité des droits pour les couples de même sexe – était prévu depuis plusieurs mois. Tout était prévu pour attirer un maximum de manifestants : affiches, tractages massifs, communication intensive sur les réseaux sociaux. Mais le succès n'a pas été au rendez-vous ce dimanche 16 octobre : 24 000 participants selon la préfecture de police de Paris, 200 000 selon les organisateurs.

La Manif pour tous ne parvient plus à mobiliser

Un véritable fiasco pour le mouvement anti-gays qui a la prétention de « peser dans la présidentielle de 2017 » et de représenter les « 18 millions de familles françaises ». La présence de Geneviève de Fontenay, l'ancienne présidente du Comité Miss France qui était la tête d'affiche médiatique de cette manifestation, n'aura finalement pas porté ses fruits...

La Manif pour tous ne parvient plus à mobiliser ses troupes de la première heure, lorsque Frigide Barjot était son égérie très médiatisée. Ses revendications sont de plus en plus confuses et farfelues : abrogation du #Mariage pour tous, interdiction de la GPA (gestation pour autrui), qui est pourtant interdite en France, opposition à la légalisation de PMA (procréation médicalement assistée) pour les couples de femmes, etc. Sans oublier la dénonciation de la fameuse « théorie du genre », qui n'existe pourtant pas et qui serait enseignée dans les écoles...

Les Français de moins en moins proches de la Manif pour tous

Un récent sondage réalisé par l'Ifop pour le site Atlantico – pourtant profondément ancré à droite politiquement – montre clairement que La Manif pour tous a perdu du terrain. En octobre 2014, 15% des Français se sentaient très proches du mouvement anti-gays. Deux ans plus tard, ils ne sont plus que 8%.

Les responsables de la Manif pour tous tentent malgré tout de faire bonne figure. Ils estiment que leur retour dans les rues de Paris fut un grand succès. Mais personne n'est dupe.

Contrairement à ce que prétend Ludovine de La Rochère, la présidente « catho-tradi » du mouvement, le mariage pour tous est entré dans les mœurs des Français. Un récent sondage indique que 65% d'entre-eux ne souhaitent pas revenir sur la loi Taubira. Le sujet est clos et il est grand temps de passer enfin à autre chose.

Les véritables préoccupations des Français – qui ne manquent pas – sont ailleurs. #Homophobie