Dimanche 16 octobre 2016, 22°C ensoleillent Paris. Les anti-mariage homosexuel ("La #Manif pour tous") défilent dans l'ouest parisien ; ils sont, selon les chiffres de la police, environ 24.000 (un véritable fiasco vu qu'ils espéraient mobiliser plus de 200.000 personnes). C'était l'occasion pour le collectif "Touche pas à mon #Mariage pour tous" d'organiser sa troisième contre-manifestation pacifique, un "kiss-in" géant sur la Place de la République, de l'autre côté de la ville. Des centaines de personnes de même sexe se sont embrassées, arborant des slogans d'appel à l'amour, à la paix, aussi bien que des slogans féministes, anti-fascistes, anti-FN, anti-Christine Boutin. 

"Ne plus subir l'homophobie", le contre-slogan anti-Manif pour tous

Si les associations homophobes et leurs sympathisant.e.s ont choisi pour slogan "Ne plus subir", les sympathisant.e.s des mouvements LGBT et pro-Mariage pour tous (et toutes) leur ont répondu avec le hashtag #NePlusSubirlHomophobie, partageant sur les réseaux sociaux des photos de familles LGBT qui respirent la paix et l'amour en dépit des torrents de haine qu'elles subissent tous les jours (autrement dit, des photos qui brûlent les pauvres rétines des militants homophobes). 

En 2016, en France, l'#Homophobie tue toujours. Des homosexuel.le.s reçoivent quotidiennement des menaces de mort, se font harceler, agresser verbalement, physiquement et vivent dans la peur de la haine homophobe. Le jeune homosexuel Baptiste Garcia est toujours porté disparu à Perpignan. Depuis la légalisation du mariage homosexuel (loi Taubira), les violences et crimes homophobes ont connu une augmentation sans précédents (selon l'association SOS Homophobie). C'est pourquoi le choix du slogan "Ne plus subir" de la Manif pour Tous pour son grand retour (foiré) de ce 16 octobre, a grandement étonné les mouvements LGBT (que plus rien ne devrait plus étonner désormais). Que peuvent bien subir les homophobes ?

Voici un extrait du communiqué de l'association Aides dans L'Humanité :

"Dites, les Manif pour tous, mais vous subissez QUOI en vrai ?

  • Vous subissez des discriminations dues à votre genre ou votre orientation sexuelle dans votre quotidien ?      spoiler : NON
  • Vous subissez des violences physiques et des agressions dues à votre genre ou votre orientation sexuelle dans votre quotidien ?                  spoiler : NON
  • Vous subissez des inégalités d’accès aux droits et aux soins qui mettent votre santé en danger ?          spoiler : NON
  • Vous subissez le racisme et l’exclusion ?        spoiler : NON"