La police a sans doute obtenu le nombre des hommes ayant bénéficié tour à tour des faveurs d’une habitante de Sotteville-lès-Rouen. C’est vers 3 h, samedi matin, qu’elle a reçu un appel provenant de la rue Jules-Guesde. La patrouille trouve une femme de 41 ans en larmes, un homme qui leur déclare avoir composé le 17, et deux blessés à l’arme blanche

Drame de la jalousie

Ce type de soirée, dénommée gang bang dans les clubs libertins et les bosquets où se retrouve acteurs, voyeurs et femme(s) consentante(s), rassemblent généralement plus de quatre participants, et ce fut le cas chez l’hôtesse galante de la rue Jules-Guesde. Combien étaient-ils ? On ne le saura sans doute pas, mais l’homme de 36 ans qui a alerté les secours, restant courageusement sur place, ou la femme, qui a été entendue ensuite au commissariat de police, ont confirmé qu’il se trouvait d’autres hommes. Le #Libertinage exclut la jalousie, mais l’une des victimes, peut-être un débutant, sans doute pris d’ivresse, s’en est pris à un autre invité. Bilan, trois plaies profondes dans le dos de l’un, un homme de 46 ans domicilié à Oissel, une plaie au thorax pour l’autre. Les sapeurs-pompiers leur ont prodigué les premiers secours avant de les évacuer vers le CHU de Rouen. Dans cette commune peuplée de quelque 32 000 habitants, l’affaire a eu un fort retentissement.

Une ville très libertine

Même pour une ville de la taille de Rouen, compter trois clubs s'affichant libertins ou échangistes, c'est beaucoup. Il s'agit du Seven, de L'Exotica et du RDV Club, deux proches du centre-ville, rive droite, l'autre peu éloigné des ponts menant à la rive gauche. #Sotteville-les-Rouen compte aussi un sauna à l'intitulé fort sage, La Bulle, mais qui propose tous les mardis des soirées « bi-sex » à partir de 20 heures. En général, de tels événements ne sont pas consacrés qu'au naturisme. Le décor est sobre et ne donne pas dans « les coins coquins », mais l'accès est strictement réservé aux majeur·e·s et il est ménagé une « zone libertine circonscrite ». Le département compte aussi un sauna Chez Florent, des clubs Le Yacht et L'Aloha. Au Havre, Le 98 et The Hot Way accueillent amatrices et amateurs. Il n'est pas rares que de tels établissements ferment relativement tôt et que les ébats se poursuivent en des domiciles privés. Ce fut peut-être le cas à Sotteville dont le sauna ferme ses portes le vendredi à 2 heures... #Fait divers