Kévin Guiavarch, 23 ans, est incarcéré en Turquie après une tentative de fuite en traversant les frontières reliant la Syrie et la Turquie avec ses quatre compagnes françaises et leurs six enfants. Le terroriste est directement impliqué dans des financements d’organisations terroristes opérant au Moyen-Orient. Assurant être un repenti, Kevin Guivarach a même écrit aux autorités française pour un éventuel retour en #France avant de traverser les frontières et être mis en détention dans une prison turque.

Le parcours du Djihadiste : le recruteur le plus dangereux au monde

L’homme d’origine bretonne rejoint la Syrie en 2012  commençant dans les rangs du « jabh’t ennosra » une branche syrienne d’al Qaîda avant de rejoindre en 2014 les rangs de l’Etat islamique (#Daesh) comme recruteur, figurant dans la liste noire. Le Djihadiste est considéré par l’ONU  comme l’un des plus dangereux terroristes au monde, il figure alors dans la liste noire des terroristes recherchés par l’organisation.

Deux de ses compagnes sont en France

Deux des quatre femmes de 26 et 34 ans, qui accompagnent Kevin Guivarch sont mises en examen à Paris pour "association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste" vendredi 21 octobre selon l’AFP. La plus âgée est en détention provisoire en attente d’un procès. Elle a quitté la France en compagnie du jeune homme et a eu avec lui deux enfants de 10 mois et 3 ans. L’autre femme est libérée et mise sous contrôle judiciaire. Elle a eu, quant à elle, un enfant avec le recruteur et l'a rejoint en 2014, en attendant l’expulsion des deux autres toujours en Turquie. Ces dernières sont âgées toutes deux de 22 ans et seront remises à la France avec leurs enfants. L’enquête se poursuit sur d’éventuels réseaux actifs en France pour des affiliations à des groupes terroristes. On compte d’ailleurs une soixantaine de femmes qui ont été mis en examen par la justice pour des projets d’attentats. Après ceux perpétrés a Nice et Paris au cours de cette année la France reste sous la menace d'attaques de l'EI. #Terrorisme