Ludique, drôle, originale, Alexandra Tressos – Le Dauphin est une jeune entrepreneuse qui fait sensation sur le web. Auteur, maman et rédactrice, elle cumule les casquettes. Son job ? Ecrire des lettres de motivation pleine d’humour, encourager les demandeurs d’emploi et rédiger pour les agences de communication. Découverte de cette drôle de plume.

Il était une fois une jeune assistante commerciale dans l’immobilier en quête de réussite, Alexandra Tressos – Le Dauphin. Les yeux pétillants, l’esprit déterminé, elle trouve en 2004 le travail parfait et s’épanouit d’années en années. Hélas, en novembre 2008, le destin lui réserve une mauvaise surprise, un licenciement pour motif économique. S’ensuit alors des mois de recherche d’emploi. CV, lettres de motivation, garanties, Alexandra croule sous les mails envoyés, les refus, les absences de réponse et les faux espoirs. Dans cette spirale infernale, un besoin d’écrire jaillit et son avenir est sur le point de prendre une toute autre tournure. Courant 2010, elle ouvre un blog où elle aborde son quotidien de chômeuse et de jeune maman. Très vite, les bons avis pleuvent. Telle Marraine la Bonne Fée, elle écrit en parallèle des discours pour son entourage. Or, au détour de plusieurs conversations, la suggestion de se lancer dans l’écriture est de plus en plus récurrente. Bibbidi Bobbidi Boo, elle lance sa société le 1er avril 2011, Drôle de Plume. Kezako ? Proposer la rédaction de contenus web aux entreprises et agences de communication, tout en soulignant bien que le ton écrit adopté peut être plus classique. Les demandes affluent, et les prestations proposées s’élargissent : rédaction d’articles de blog, communiqués de presse et recherche de nom de marques. Aidée d’Anthony Gonzalez, spécialiste de la communication web, elle lance son concept fondé sur deux règles majeures : suivre son instinct et rester drôle sans abus.

Début d’une success story pour la jeune entrepreneuse

Sa détermination paye puisque très vite, la clientèle arrive, majoritairement issue de Facebook. Grâce aux réseaux sociaux, Alexandra noue rapidement des liens avec des entreprises et des particuliers. « Je reconnais que j’ai eu beaucoup de chance car je n’ai pas vraiment rencontré de difficulté lorsque j’ai créé Drôle de Plume. En cinq ans, j’ai pu observer beaucoup de profils et de demandes, mais celles qui m’ont le plus marqué, ce sont les lettres de candidatures pour participer à Koh-Lanta. Personne ne m’a démarché pour d’autres émissions, en revanche, j’en ai eu plusieurs pour celle-ci. », s’esclaffe-t-elle au téléphone.

Le Conte de Fées ne s’arrête pas là. 2014 marque un tournant décisif puisqu’elle ajoute une corde à son arc : le métier d’auteur. D’abord autoédité en 2013, son premier ouvrage, Au boulot, Chômette, est publié par les Editions La Boîte à Pandore en juin 2014. A l’instar de ses écrits professionnels, elle raconte avec humour ses galères en tant que chômeuse. Elle rejoint également l’équipe d’Orion Menuiseries, en tant que rédactrice web. S’ensuit une deuxième année très riche avec la publication de son premier livre pour enfants en novembre 2015, Matéli fait son tri, dédié à l’écologie. 2016 confirme son succès puisqu’elle présente son troisième ouvrage en janvier, Célibataire, faut pas t’en faire. Trentenaire fragile, Isabelle va mettre tout en œuvre pour trouver son alter-ego. Unes de journaux, passages à la télévision, interviews, dédicaces, Alexandra ne cesse de multiplier les interventions publiques pour mettre en avant ses travaux.

« Je reste dans le même esprit depuis toujours, je suis mon instinct. Je remercie avant tout mon mari de m’avoir donné ma chance de construire mon entreprise alors que nous étions dans une situation financière délicate lorsque j’étais au chômage. Mon but est d’aider les gens, que ce soit par mon travail ou par mes #Livres. », indique-t-elle, émue.

Déjà investie dans de nouveaux projets, Alexandra Tressos – Le Dauphin nous surprendra encore dans les années à venir. #Culture #Société