Pour rappel :

Le 13 novembre 2015, durant la soirée, eurent lieu des attentats meurtriers perpétrés par l'organisation terroriste Daesh (Etat Islamique). Une série de fusillades et d'attaques-suicide furent commandités par trois commandos à paris intra-muros et en périphérie.

Première attaque : durant le match amical qui opposa la France et l'Allemagne 3 terroristes kamikazes se font exploser à l'extérieure de l'enceinte du Stade de France.

Deuxième attaque : 3 individus mitraillent des terrasses de café du 11ème arrondissement parisien. Deux prennent la fuite et le troisième se fait exploser.

Troisième attaque (la plus meurtrière) : pendant le concert du groupe de métal américain Eagles of Death Metal dans la salle de concert du #Bataclan, 3 djihadistes ouvrent le feu sur le public durant plusieurs minutes avec des armes lourdes.

Le bilan de ses actes meurtriers font état de 130 morts et de 413 blessés, dont 99 dans un état alarmant.

Ces attentats donnèrent lieu à la mise en place de du dispositif "'état d'urgence" qui vise à contrôler et surveiller les personnes et groupes de personnes suspectes. Les contrôles policiers sont multipliés un peu partout en France.

Marques du terrorisme : une vingtaine de victimes des attentats de Paris toujours à l'hôpital

La secrétaire d'Etat à l'aide aux victimes fait le point à l'approche de la date anniversaire des attentats du 13 novembre. Effectivement, 20 personnes sont encore hospitalisées des suites de traumatismes ou de séquelles physiques. 11 d'entre-elles sont suivies en hôpital de jour pour effectuer des soins en journée et 9 sont encore suivies à plein temps.

Par ailleurs, 600 personnes sont suivies actuellement pour troubles psychologiques. Séquelles profondes mais invisibles, elles sont difficiles à soigner mais peuvent handicaper gravement la personne atteinte. 

Attentat du 13 novembre 2015 : au total, 1774 victimes

- Au total, il y a 1774 victimes directes des attentats du 13 novembre 2015,

- 2800 dossiers de demandes d'indemnisation ont été déposés auprès du Fond d'indemnisation des victimes d'actes  de terrorisme et d'autres infraction (FTGI),

- 90% des 2800 demandes ont commencé à être indemnisées,

- 280 victimes ont été intégralement indemnisées.

Le 14 juillet 2016, l'#Attentat de Nice (Promenade des Anglais) succédèrent à ceux du 13 novembre 2015 faisant 85 morts dont 10 enfants et 331 blessés.  #Daesh