Pour un peu, je m’abstiendrais de mentionner le titre de la #pétition du site Change. Soit ‘’Consultation citoyenne — Qu’attendez-vous de votre futur·e président·e ?’’. Vous en savez assez, cherchez… Les pétitions que je signe sont rarissimes. Parfois, sous l’amicale pression de mes ami·e·s… Surtout si la copine est affriolante, accorte et prévenante. Donc, récemment, après un transfert de courriel incluant un ‘’même Jef n’a pas signé’’ lourd de déception, ou ressentiment, j’ai cédé. Et la pétition était sur le site Change. En fait, la seule signature que je revendique, c’est, à tort ou à raison, en tout cas, selon ma conviction (et aussi l’amicale pression d’amis de l’association 813 des auteurs et chroniqueurs littéraires des romans noirs), une pétition pour demander la non-extradition de Cesare Battisti (on avait aussi pris des coups ensemble lors d’un festival ou salon, mais j’ai longuement pesé ma décision). C’était une pétition dite fermée, crois-je me souvenir, motivée (et ma motivation a paru dans L’Humanité). M’afficher pour ou contre telle ou tel (individu, cause), soit, y compris parfois en médiocre compagnie. Alimenter une base de données qui servira à un mineur de fournir à Jean Mineur († 1985, mais son personnage animé lui survit sur les écrans depuis l’année de ma naissance), des données, non. En tout cas, pas à la légère (sauf, peut-être, pour complaire à une personne légère).

Data mining à tout-va

Je suis prolixe (d’ac’, verbeux), je saisis plus vite que l’ombre de mes dix doigts, et j’ai une foultitude de choses procrastinées de trop longue date, bientôt un avion à prendre. Je vous laisse donc saisir Change, Google, ‘’#data mining’’. Ce pour votre propre édification. Point à la ligne. Enfin, non. Le hic, c’est que je n’ai plus de pigiste à qui confier une mission de longue haleine. Soit de tenter de lancer sur Change une pétition dont l’intitulé serait ‘’Stop à la prolifération des pétitions!’’ (première phase), puis de placer un peu partout la dite pétition (phase deux), enfin de faire vrombir – buzzer un max – le truc, histoire de tenir la tête de la page d’accueil de Blasting News avec (au moins deux jours de suite). Cela, coco, c’est ‘’du social, du vivant, de l’humain’’, et je fais péter une petite poire avec des cahouètes si Christine reprend dans un édito. Chacun sait que la meilleure exclu fait flop si elle n’est pas reprise. Bon, si un nègre ou négresse de l’assistance veut s’y coller, j’enverrai une fleur ou 25 cl de ch'tite poire. Désolé, non, là, aucune note de frais.

Suivez Ben Rattray sur Reddit

Je n’éprouve aucune honte à mon logis à tordre ainsi la déontologie, soit à ne pas donner droit de réplique à Change. Mais l’impartialité et l’indispensable tendance à l’objectivité m’obligent à vous donner une piste afin de faire ou parfaire votre propre opinion. Ben Rattray, fondateur de Change, s’est exprimé longuement sur Reddit. Lancez Chrome, et clic droit > Traduire en… Le résultat est dégueu, mais à peu près compréhensible, et il me décharge, en conscience, de mon ardente obligation d’accorder, comme disait Woody Allen, un quart d’heure d’antenne à Hitler, un autre aux déportés, suivis d’une page de publicité. Voyez aussi le PS (image). Place à des sujets plus intéressants, à la suite de ce billet d’opinion… Des trucs sérieux, qui auraient mérité de faire une page dans Le Temps (dont le redchef donnait pour consigne ‘’faites chiant!’’). Un truc sur la pétition pour faire embastiller les ados qui torturent des animaux histoire de choquer les réseaux sociaux, par exemple. Tiens, bonne idée… Attendez-vous à savoir… Le pépin, ce sera l’illustration. Gore. Trop pour Blasting News. Attendez-vous à visualiser un mignon petit minet avec un slogan bien-pensant. Les minets attendrissent et véhiculent plein de trucs qui rendent les bébés handicapés, mais comme l’écrivait Balzac dans sa Monographie, faites passer pour original ce dont ils sont à l’avance convaincus, même si cela heurte votre conscience. #Président de la République