Noam Chomky est un analyste des #Médias, il propose une grille de lecture des médias pour démontrer que ceux-ci, bien loin d'être le quatrième pouvoir, sont au service d'une élite politique et économique, ce qu'il appelle lui-même le modèle de #propagande. Ainsi, comme je vous l'avais dit ici, les médias ont roulé pour Hillary Clinton (et donc la bulle financière) qui était soutenue par 193 médias américains sur 200. Aussi, nous pouvons retrouver une critique des médias par leur "anti-communisme" primaire, qui est maintenant remplacé par l'islam et le terrorisme. Créer la peur, la menace d'une vie pesante par ces dangers. Sans parler de la publicité, qui vient occulter le pouvoir informatif et discipliner les médias.

Analyse de la propagande en France

Doit-on rappeler que les grands médias sont actionnés pour la plupart -la majorité- par des grands groupes financiers (Lagardère, notamment), roulant pour le système et leurs propres intérêts. Par ailleurs, l'Etat verse des subventions aux médias (entre 30 et 60 centimes) pour chaque numéro imprimé. Heureusement, il existe certains médias qui ne roulent pas pour ces grands groupes et certains sont subventionnés, d'autres non. Mais ils demeurent rares, et sont peu subventionnés, voire pas du tout. Comme Le Canard Enchaîné, Mediapart, Acrimed, ou encore Le Monde DIplomatique. Ceux-là ne sont pas corrompus. Ils sont indépendants, et le revendiquent. Nous pouvons également retrouver un manque de publicité, et ceux-là survivent tant bien que mal. Chez Le Canard Enchaîné, ils sont quatre journalistes. Pour un numéro paru chaque semaine. , Ils cherchent à faire des économies de partout. Par exemple, ils évitent d'utiliser du papier inutilement ou encore évitent d'imprimer un numéro de trop. Ces médias ont des causes nobles, ils veulent dénoncer le système politique dans lequel on vit, ont des analyses pertinentes de la société. Mediapart a déjà fait exploser et trembler la République par les scandales qu'ils ont dévoilé. Pareil pour Le Canard Enchaîné. #Chomsky