Mardi, la municipalité de #Paris a présenté le « Crit’Air », une #vignette antipollution qui doit être visible sur toutes les voitures qui circulent à Paris à partir du 16 janvier 2017. La pose du « Crit’Air » sur sa vitre avant est ainsi obligatoire. La règle s’applique à toutes les autos parisiennes, mais aussi à toutes les voitures qui sont de passage dans la capitale française. Les automobilistes qui ne respectent pas cette nouvelle règle peuvent faire l’objet d’une pénalisation, à savoir une contravention de 3e classe. Les conducteurs des véhicules individuels devront donc payer une amende de 65 euros et ceux qui conduisent un poids lourd devront verser 135 euros. Pour le moment, la vérification du Crit’Air se fait à l’œil nu, mais pour un meilleur contrôle, l’utilisation d’un système de lecture automatique est déjà prévue.

Un aperçu des nouvelles vignettes

Contrairement à la « pastille verte » de 1998, le « Crit’Air » est plus grand et facilement repérable par les forces de l’ordre. Cette fois-si, la vignette coûtera 4,18 euros et pour l’obtenir, le titulaire de chaque automobile doit effectuer une demande sur le site gouvernemental certificat-air. gouv. fr. Le « Crit’Air » existe en six couleurs. Chaque ton définit la motorisation du véhicule, ainsi que son âge. Attention, les scooters et les motos devront aussi avoir un « Crit’Air ». Avec cette nouvelle procédure, Paris deviendra donc la première ville française qui bénéficiera du titre ZCR ou « Zone de Circulation Restreinte ».

Rappel sur les restrictions de circulation en France

Ainsi, cette nouvelle règlementation s’ajoutera donc à l’ancienne qui, depuis quelques mois, n’autorise plus le trafic de certaines voitures dans les rues parisiennes entre 8 heures et 20 heures. À titre de rappel, les véhicules visés sont ceux qui enregistrent une date de mise en route précédant le 1er janvier 1997. Les moyens de transports deux-roues motorisés dont la conception précède le 1er janvier 2000 sont aussi concernés pour ce décret. Il en est de même pour les autos individuelles et les camionnettes interdites depuis le début du mois de juillet. Cette règle s’applique aussi aux poids lourds, aux bus et aux cars qui présentent une date de mise en circulation avant le 1er octobre 2001 et qui ont déjà été écartés par la mairie depuis le 1er juillet 2015. #Crit'Air