#Robert Ménard, le maire d'extrême droite de Béziers, est un habitué des campagnes d'affichage particulièrement controversées. La dernière en date – qui détourne la campagne gouvernementale contre le #sida – ne déroge pas à la règle. Loin de là !

L'édile de Béziers, ancien président de l'ONG Reporters sans frontières, élu en 2014 grâce au soutien du Front national, a choisi de diffuser largement, dans les rues de sa ville, une affiche qui représente un jeune couple hétérosexuel pour promouvoir « la fidélité » qui, selon lui, serait également un moyen efficace de se protéger des maladies sexuellement transmissibles, le SIDA en particulier.

Le cliché – libre de droit – choisi pour l'affiche est l’œuvre de Matthew Jake Kane, un talentueux photographe australien qui réside à Sydney. Sur le site de microblogging Twitter, un internaute lui a posé la question pour savoir ce qu'il pensait de l'utilisation par l'édile biterrois de son travail artistique à des fins politiques.

Celui-ci a répondu, avec beaucoup d'humour et de franchise : « L'ironie de la situation, c'est que le modèle sur la photo est gay. Beau pied de nez à celui qui a fait ce montage.»

En effet, la campagne gouvernementale contre le SIDA, censurée par plusieurs municipalités de droite, représente des couples homosexuels. Elle fait actuellement l'objet d'une vive polémique. Preuve est faite que l'homosexualité dérange encore, en France, pour certains esprits étriqués. La censure est soutenue par la Manif pour tous, le collectif farouchement opposé à l'égalité des droits pour les couples de même sexe, et par François Fillon, candidat LR à l'élection présidentielle de 2017.

Nul doute que l'affiche de Robert Ménard va faire parler d'elle. Mais pour des raisons que l'édile biterrois était loin d'imaginer...

Utiliser un cliché censé promouvoir « la fidélité » chez les couples hétérosexuels, avec un modèle gay masculin qui incarne le rôle de l'époux, c'est une situation qui ne manque vraiment pas d'ironie !

Tel est pris qui croyait prendre... #Homosexualité