Entre propos racistes, misogynes, homophobes, assumés de la part du nouveau président, une Amérique de la haine se dessine. Pendant que certains habitants envisagent de quitter le pays pour leur sécurité, d'autres sont déjà victime d'actes diffamatoires et témoignent sur les #Réseaux sociaux.

Un racisme assumé en public

"Aujourd'hui j'ai été harcelée par un homme blanc plus âgé qui a présumé que j'étais mexicaine. 'Je suis impatient que #Trump nous demande de violer ton peuple et vous envoie de l'autre côté du plus grand mur que nous allons construire. Retourne en enfer.' Après avoir dit tout ça il m'a envoyé l'eau de son verre à la figure, m'a fait un doigt d'honneur, et s'est enfuit. Il m'a fallu toutes les fibres de mon corps pour ne rien dire et ne pas lui courir après. Je suis en pleurs maintenant. Je n'ai jamais été terrifiée d'être une femme et issue d'une minorité jusqu'à aujourd'hui."

"J'étais enfin en train de saisir la stupidité de l'Amérique. Mais l'histoire à propos du mur m'a de nouveau énervé. Donc, je suis au centre-ville et un groupe de mecs blancs regardent une femme vêtue d'une robe, debout, seule occupant ses affaires. On monte tous dans le métro. Quand elle passe devant le groupe, un des hommes hurle 'attrape-la par la chatte'. L'un des mecs a littéralement essayé de toucher la femme de façon inappropriée. La femme a hurlé et les gars ont ri. Un groupe de personnes et moi-même ont littéralement jeté les 3 types du métro à la Wood Street. L'Amérique pense vraiment que cette merde est une blague."

"La vie des noirs ne compte pas, tout comme vos votes."

Un homme découvre un message sur son pare-brise "Va te faire foutre négro".

"Hey Maria, Trump a gagné donc... voici un petit aperçu de ce qui va arriver #mur."

"Tellement hâte que votre 'mariage' soit annulé par un vrai président. Familles gay = brûlez en enfer ! #trump2016."

Et des menaces de mort

"Je viens juste de vivre l'une des PIRES CHOSES de toute ma vie !!! Pendant que faisais le plein, une voiture arrive vers moi... Sortent 4 hommes... tous caucasiens... puis ils se mettent à parler de l'élection et combien ils étaient contents de ne plus avoir à se soucier des négros bientôt... Etant seule j'ai gardé le silence... jusqu'à ce que l'un deux marche vers moi... et dise 'à quel point as-tu peur, toi sale p*** noire ? Je devrais juste te tuer là maintenant... tu es un gaspillage d'air !' Je n'ai rien dit... j'ai gardé la tête baissée... puis il a commencé à dire 'quoi, t'es sourde ou quoi négresse ?' Puis un autre type est sortie et m'a montré son arme... il me dit 't'as de la chance qu'il y a des témoins sinon je t'aurais abattue juste là'... A ce moment je me mets à pleurer... ils partent... j'ai appelé la police mais je suis sous le choc... en colère... et confuse... Est-ce ce à quoi l'Amérique va ressemble à partir de maintenant ??!!"

"J'étais juste au tabac pour prendre quelques cigarettes. Et un groupe de blancs m'a demandé si je savais parler anglais. Quand j'ai gloussé et les ai ignorés, ils m'ont suivi jusqu'au 7-11 (magasin américain ndlr) et dit que les chintoks devraient quitter le pays pendant qu'ils le peuvent car une 'Amérique plus pure est finalement en train de revenir.' Quand le vendeur du 7-11 leur a demandé de partir ils ont ri en l'appelant Ben Laden et ont dit qu'ils reviendraient pour le brûler sur une croix. Je leur ai dit de foutre le camp et ils étaient genre 'Oh waow il parle anglais !' Puis ils ont commencé à me suivre à ma voiture où ils se sont mis à crier white power."

"Rendez l'Amérique blanche à nouveau."

Trump va-t-il refuser les débats télévisés ?

#Politique : Trump, le bouffon des journalistes ? #Racisme