C'est ce jeudi 15 décembre que les policiers ont fait cette horrible découverte. D'après les premiers éléments de l'enquête, le petit garçon serait mort étouffé par son père. Le décès remonterait à plusieurs jours. Une autopsie est en cours pour déterminer les circonstances exactes du drame.

"Il vivait très mal notre rupture"

Samedi dernier, une mère de famille prévient la gendarmerie pour signaler la disparition de son fils de 5 ans, et de son père. Inquiète, elle explique la situation. Séparée depuis quelque temps, la jeune fille est retournée vivre chez sa mère. Avec son ex-compagnon, âgé de 35 ans et domicilié à Dammarie-les-Lys, ils se sont organisés pour se partager la garde de leur enfant, Samuel, sans avoir consulté de juge. Vendredi, l'homme récupère son fils comme convenu, mais ne la ramène pas le lendemain.

Publicité
Publicité

Elle précise qu'il était en arrêt-maladie depuis plusieurs jours, notamment à cause de cette rupture qu'il supportait très mal.

Immédiatement, une enquête est ouverte pour "non-représentation d'enfant". Jeudi, les policiers retrouvent la trace du véhicule du père sur un parking, à Bois-le-Roi, près de la forêt de Fontainebleau. Dès que ce dernier aperçoit les forces de l'ordre, il prend la fuite. Vite rattrapé et maîtrisé, il aurait déclaré pendant son interpellation : "je vais en prendre pour 15 ans, j'ai tué mon fils" (source BFMTV). C'est après avoir interpellé l'individu que les policiers ont fait cette macabre découverte, en ouvrant le coffre de la voiture.

Lors de son audition, le père de la victime, qui ne présente aucun antécédent judiciaire, aurait avoué son geste. Il aurait ensuite tenté plusieurs fois de mettre fin à ses jours, en vain.

Publicité

Le commissariat de Fontainebleau a effectué les premiers relevés sur la scène de crime. Ils vont désormais essayer de faire la lumière sur cette affaire. Qu'est-ce qui a bien pu amener un homme, sans histoire, à commettre un tel geste ?

À voir également dans la rubrique faits divers : "les braqueurs du Rhône sont toujours en fuite" et "l'affaire Bamberski" #Police #Fait divers