Le Mouvement des Parieurs dénonce depuis plusieurs mois des supposées magouilles du monde des courses hippiques. D'après ce mouvement, très structuré et présidé énergiquement par G.Camberlin, tout serait fait à grande échelle pour truquer les défis que se lancent les champions du trot et du galop. A priori, vu le monde dans lequel nous évoluons on aurait tendance à dire "rien de nouveau sous le ciel pollué de Paris (des paris...)!" Certains ajouteront même qu'il s'agit là d'une dénonciation peut-être tardive de ce qu'il se fait depuis des siècles et d'aucuns de souligner le caractère naïf de ceux qui pensaient à la blancheur immaculée du monde des courses de chevaux.

Le sport, un terrain propice pour les "magouilleurs"...

Personne n'ignore les malversations et les paris de certains match de boxe truqués, des dénonciations concernant des paris illégaux sur des match de foot et de handball.

Publicité
Publicité

Encore une fois cela n'a rien de très original. Par contre, à l'opposé des supposés agissement d'une certaine frange de l'##Hippisme, l'argent de ces paris illégaux concerne un petit cercle d'initiés et pas celui de milliers de petits parieurs "autorisés". En contact avec mr Camberlin, je me suis intéressé aux raisons de tant de pugnacité de sa part et ce dernier m'a assuré de sa totale implication dans la dénonciation de toutes les malversations dont il a la connaissance. Le but du Mouvement des Parieurs est de tenter d'assainir les champs de courses de tout ce qui nuit à leur réputation et à celle des parieurs.

Le Mouvement s'attaque-t-il au vrai problème ?

La fragile situation économique du monde hippique (fermeture et dilapidation des Haras Nationaux, mésentente des divers syndicats et associations impliqués, déstructuration des hippodromes, décisions prises à l'emporte-pièces et sans concertation avec les acteurs de terrain...

Publicité

La liste est longue pour souligner l'aggravation constante de ce qui s'apparente de plus en plus à vaste gâchis. Mais tout ceci n'est que le pendant d'une situation bien plus globale et qui dépasse largement les frontières de l'hippisme. Le malaise est énorme et ses conséquences sont quotidiennement dénoncées. Mais n'est-ce pas scier une branche sur laquelle nous sommes assis que de s'acharner sur la mane financière de la filière ?

Tout le monde hippique n'est pas à dénigrer !

La filière course est majoritairement dynamisée par des grands professionnels, mais surtout par des immenses passionnés, compétents, sérieux, très impliqués. Et ces gens sont les premiers à regretter les supposés agissements dénoncés justement par le Mouvement des Parieurs. On pourra juste regretter que le monde des courses semble soumis à un arbitraire trop amateur et nommément incompétent de la part de certaines instances dirigeantes. Ce n'est plus la "France au galop"... mais trop dangereusement celle qui peine à se traîner jusqu'au poteau. Les parieurs et le public sont essentiels à la survie des courses. #Economie #Equitation