Pour cette nouvelle année, les lois françaises nous offrent de belles résolutions. Même si votre enfant est un fruit du diable, vous n'aurez plus le droit de le punir par des châtiments corporels. Fini la fessée et les claques au réveil ! La France suit donc les principes de la Suède pour une éducation sans violence. Il faut réapprendre à communiquer.

En dehors de l'éducation, la communication est l'un des points sensibles de notre société. Si la technologie a su détruire les contraintes géographiques, elle a également construit des murs. La plupart des adolescents sont généralement collés à leur téléphone, que ce soit en classe ou au restaurant.

Publicité
Publicité

Un phénomène particulièrement agaçant en adéquation avec notre époque. On ne peut plus leur parler ni même les écouter. De quoi nous donner des envies de baffes. Ils ont peur de rater une information, parfois essentielle, s’ils ne se focalisent pas sur leur fil d’actualité. Mais sont-ils les seuls à s’engourdir dans ce flux de nouvelles notifications ?

Les préoccupations des jeunes diffèrent de celles des adultes. Pourtant, ces derniers sont tout autant absorbés par leur téléphone, notamment dans le domaine professionnel. Il n’est plus question du dernier tweet de la copine, mais du dernier mail envoyé par l’#Entreprise. Un besoin urgent qui tend à exploser les frontières entre les horaires de bureau et la vie de famille. La loi Travail s'y attaque.

La loi El Khomri impose un devoir de déconnexion aux entreprises

La France est le premier pays a instauré cette loi qui concerne les sociétés de plus de 50 employés. C’est un droit qui vise au respect et à la santé des salariés.

Publicité

Si la technologie apporte davantage d’autonomie et de liberté, elle est aussi une source de stress. Par exemple, on peut vivre dans la peur de rater un mail d’un client important. Si l’on perd de sa productivité, on risque d’être licencié. La loi de déconnexion répond ainsi au surplus de travail dû à l’instantanéité. Un accord sera établi avec l'entreprise sur les "modalités du plein exercice par le salarié de son droit à la déconnexion" et sur la "mise en place par l'entreprise de dispositifs de régulation de l'utilisation des outils numériques". #Loi Travail #El Khomri