De temps à autres, l’institut CSA (Consumer Science & Analytics) sonde les touristes étrangers en France. Cette fois il s’est livré à une étude dans neuf pays… Nous sommes sans doute mieux perçus à l’étranger (sauf au Royaume-Uni et en Russie) que nous l’estimons ou que nous nous portons d’estime.

Les touristes étrangers satisfaits

Il est difficile de corréler les appréciations des touristes étrangers venant en #France et celle, plus globale, de leurs compatriotes. Tout simplement parce que, en général, les Britanniques voyagent peu hors du Royaume-Uni, de même que les Russes hors de Russie, et que l’échantillon des touristes sondés en France ne reflète pas l’opinion générale.

Publicité
Publicité

Mais les touristes répercutent leurs impressions dans leur entourage à leur retour. S’ils sont plutôt séduits par notre gastronomie, elle ne convainc guère une assez forte proportion d’Asiatiques et d’Indiens. Tous les touristes sont aussi déçus par l’état de propreté de nos villes. Cela s’explique : pendant longtemps, les télévisions russes magnifiaient nos monuments et nos sites. Les voir de plus près entraîne une certaine déception. En Russie, à présent, la couverture de la France est beaucoup plus critique. C’est peut-être pourquoi une majorité de Russes considèrent à présent que la grandeur française relève du passé. Toutefois leurs touristes vantent nos qualités d’accueil… Pour certains, Britanniques et Américains en particulier, venir sur place dissipe des préjugés (par exemple sur la qualité de nos aéroports, équipements, transports…).

Publicité

Au total, 96% des touristes sondés se déclarent dans l’ensemble satisfaits. Mais comment leurs compatriotes nous considèrent-ils ?

Réticents, mitigés, chaleureux

Près de 37% des Britanniques considèrent que notre pays est en déclin et ne les attire pas. Les Russes sont aussi très réticents mais vantent la qualité de nos produits. Les questions de l’institut CSA portaient sur l’économie, la politique, la sécurité, l’emploi, l’accueil, &c. Il faut croire que même si ces populations accordent une crédibilité très relative aux médias, elles peuvent les croire plus fiables lorsqu’il s’agit de traiter de la France et des #Français. Les Américains semblent surestimer encore le rayonnement mondial français. Mais 45% émettent des opinions positives et pourraient envisager de résider et travailler en France. En milieu de gué, on trouve les Allemands (54% d’opinions positives), en particulier sur la gastronomie. Mais ils critiquent la cherté de la vie, les difficultés à trouver un emploi, la lourdeur des impôts et l’insécurité.

Publicité

Les Italiens, très nombreux à venir en France, nous apprécient à 62% et trouvent la situation économique et la qualité de vie convenable (58% aimeraient résider en France). C’est peut-être là encore le reflet de l’opinion italienne, influencée par la presse, sur l’état de l’Italie, estimé moins reluisant. Enfin, à plus de 65%, ce sont les Chinois, les Brésiliens, et surtout les Indiens (à 82%, largement en tête) qui nous chérissent le plus. Les Chinois apprécient notre culture et notre art de vivre, de même que nos produits, notre savoir-faire. Loin des yeux, près du cœur ? Peut-être que les opinions dépendent aussi du baromètre du moral des diverses populations. Ce qui semble certain, c’est que la culture française, estimée ici en déclin, conserve son aura à l’étranger, globalement, alors que notre économie, considérée mal en point par nous-mêmes, est de même perçue moins vigoureuse qu’auparavant à l’étranger.