C'est assez inhabituel d'entendre parler du National Geographic avec autant d'ampleur. Et pourtant, depuis quelques heures, la Toile est secouée par la première de couverture du dernier numéro du magazine. Sur cette couverture, on peut regarder une fillette de Kansas City, âgée de neuf ans et transgenre. Attention néanmoins, cette couverture n'a rien de racoleuse, au contraire, puisque dans son dernier numéro, le magazine aborde la question du genre autour du globe. Notamment avec le portrait de 80 jeunes filles, venant de huit pays différents et qui décrivent avec une grande honnêteté et un grand courage l'influence du genre sur leur vie. Néanmoins, cette démonstration n'est pas au goût de tous les lecteurs du magazine.

Publicité
Publicité

Une pluie de critiques sur le Web

Après le partage de la couverture sur Twitter, le compte du National Geographic a été enseveli sous une avalanche de commentaires, notamment de la part de lecteurs menaçant le magazine, promettant de se désabonner, etc.

Avec parfois la participation de personnes que l'on pourrait qualifier de complotistes, alliant fausses études et convictions indétrônables.

Une majorité enthousiaste

Malgré ces réactions, la plupart des personnes ayant réagi à cette couverture sont très enthousiastes, comme le montre ces différents tweets.

Publicité

Le magazine a donc reçu de nombreuses félicitations pour son courage dans le choix du sujet. De plus, de nombreuses personnes célèbrent cette jeune fille de neuf ans seulement, devenue en l'espace de quelques heures, l'emblème de la cause transgenre aux Etats-Unis.

Des réactions qui font remonter un débat de fond

Ces nombreux commentaires ont poussé Susan Goldberg, rédactrice en chef du National Geographic à publier un communiqué concernant la situation actuel. La journaliste affirme : " Ces commentaires ne sont qu’une petite partie du débat qui existe autour de la question du genre. Dans ce numéro de janvier nous parlons surtout des jeunes et de l’influence du genre à travers le monde. Dans l’un de nos reportages, qui existe aussi sous forme de vidéos, nous avons tiré le portrait de 80 petites filles de neuf ans, dans huit pays différents. Elles nous ont toutes parlé, de manière courageuse et honnête, de la manière dont le genre influence leur vie ".

Publicité

Avec cette publication, Susan Goldberg cherche à montrer que la question du genre est bien plus complexe que le questionnement sur le comportement "genré" et qu'elle englobe également les questions concernant notre perception du genre, selon notre appartenance à telle ou telle société.

Cette question du genre semble devenir de plus en plus omniprésente à notre époque, également en France où certaines personnes se battent pour que la théorie du genre ne soit ni transmise, ni enseignée avec comme appui une communauté religieuse à bout de souffle. #polémique #Théorie du genre #NatGeo