Le maire de #Béziers, #Robert Ménard, proche de Marion Maréchal Le Pen, de Carl Lang et de l’extrême-droite ‘’hors les murs’’ dispose-t-il d’un troisième œil, qui repère, tel un radar, un Kabyle pas ‘’tout à fait blanc’’ d’un Sicilien ou d’un Mexicain, basané comme chacun sait ? Il faut le croire puisque, à diverses reprises, il détecte le bébé #musulman du nourrisson bahaï issu d’au moins un parent perse… Ce qui lui avait permis d’affirmer, en mai 2015, que les écoles publiques de Béziers comptaient 64,6% d’élèves musulmans (et combien aux écoles privées Notre-Dame, Sainte-Madeleine ou Sonia Delaunay de Béziers, on ne sait). Début septembre dernier, sur LCI, il en remettait une couche, après avoir décompté ‘’91% d’élèves musulmans’’ dans une seule classe d’une école du centre-ville proche de son domicile (s’agirait-il de l’école Gaveau ou de celle des Oiseaux ?).

Publicité
Publicité

Il avait aussi eu recours à Twitter pour dénoncer le Grand Remplacement : ‘’il suffit de regarder d’anciennes photos de classe…’’. Le maire de Béziers twitte beaucoup et annonce, pour le réveillon du premier de l’An, ‘’une vague d’agressions sexuelles’’. Pourquoi pas avant, sur le chemin de la messe de minuit ? Madame Ménard restera-t-elle cloîtrée chez elle ou la verra-t-on à la cathédrale Saint-Nazaire ? Toujours est-il qu’il est poursuivi par la Licra et le Mrap devant le tribunal correctionnel de Paris en raison de ses dires sur les élèves de Béziers de confession musulmane.

Plus français que lui…

Pour bien situer sa pensée, Robert Ménard avait ajouté ‘’être français, c’est aussi, comme le disait le général de Gaulle, être européen, blanc et catholique, bien sûr’’.

Publicité

On ne sait de quel Sarrasin, aïeule andalouse, envahisseur hittite, ou juif errant descend ce personnage, mais on le créditera d’avoir salué l’élection de Miss Guyane, assez blanche à ses yeux pour être quand même un peu une Française. Ne pas avoir les yeux bleus, être originaire de Martinique, ne fait pas ciller le troisième œil de Robert Ménard, mais un poupon roux prénommé Adel, Dani, Isa (Jésus), Sofiane, lui fait immédiatement dilater la pupille. Pardi, s’il porte un tel prénom, partant, ses parents sont musulmans et il est déjà circoncis. Donc, ni un catholique, ni, par voie de conséquence, un Français. Pas besoin de test ADN, l’affaire est entendue, le coup d’œil infaillible. Et méfions-nous aussi des Japonais israélites (il en est) ? Ou des italos-argentins qui, bien que catholiques comme un certain Francisco finiront ‘’par faire le pèlerinage à La Mecque’’. Sur la page Facebook de Robert Ménard, tout musulman semble, un terroriste en puissance. Mais Béziers ne sera pas la Bethléem du roi Hérode et tous ses enfants mâles de moins de deux ans détectés par le troisième œil ne seront pas mis à mort.

Publicité

Il ne fera pas non plus révoquer les sapeurs-pompiers musulmans de son département car ils sont des nôôôtres et fêtent la Sainte-Barbe comme les autres que Robert Ménard salue globalement à cette date. Il n’a pas non plus bouté la joueuse africaine hors de l’équipe sportive des Béziers Angels ni ne filtre les entrées à la crèche de Noël en son Hôtel de Ville. Karim Koulder peut de même rester pilier droit de l’ASBH, tout comme le Tongien Lokotui Lua, l’ailier tunisien Gmir Sabri (et quelques autres). Pourtant, ne s’agit-il pas des prémisses d’un grand remplacement ? On espère que le tribunal n’infligera pas au troisième œil de Robert Ménard le port d’un monocle correcteur. Ah, dernièrement, à Rennes, il a estimé que ce ne sont pas les enfants musulmans de Béziers qui s’assimilent, ‘’mais les autres’’. Vite, une structure de déradicalisation catholique intégriste à Béziers, avec aspersion d’eau bénite en trempant les rameaux du dimanche précédant Pâques. Le chiffre d’affaires de la charcuterie (haram, bitteroise) Cabrié en dépend ! Toujours est-il que la publicité que Licra et Mrap confèrent à cette ultra-droite hors les murs qui voit François Fillon trop gauchiste, trop pro-migrants, &c., peut agacer.