C'est l'une des phases les plus délicates dans ce genre d'affaires, "l'expertise psychiatrique". Le jeune homme de 23 ans, soupçonné d'être l'auteur de trois meurtres lundi soir dans la région de Valence, est donc désormais entre les mains de deux spécialistes.

L'éternelle question de la responsabilité pénale

Ils devront aider les enquêteurs à recueillir de nouveaux éléments concernant la personnalité de l'accusé, qui demeure muet depuis son arrestation. "C'est quelqu'un qui ne va pas parler, qui ne va pas donner d'explication par rapport à son comportement, ne va rien revendiquer" à déclarer le procureur de la république en charge du dossier.

Publicité
Publicité

Même si la tâche s'annonce ardue, elle s'avère néanmoins capitale, la police ne disposant que de bien maigres éléments.

On sait seulement que le jeune homme était déjà sous traitement médicamenteux. Il a d'ailleurs été directement placé en hôpital psychiatrique (sous surveillance renforcée) suite à son interpellation, "son état ayant été jugé incompatible avec une garde à vue", toujours selon le procureur.

"Il demande à être hospitalisé"

Tout commence dimanche soir, dans un train qui part de Marseille pour la capitale. Pendant le trajet, un homme est débarqué en gare d'Avignon, suite à de nombreux incidents survenus avec des employés. A priori sans billets, ce dernier arrive tout de même à pénétrer dans un autre train, toujours en direction de Paris.

À 22 h, il est de nouveau expulsé, cette fois à la gare de Valence, après de violents affrontements avec des passagers et une serveuse.

Publicité

Les gendarmes sont prévenus. Quand ils arrivent sur les lieux, l'homme demande immédiatement à être hospitalisé. Tout en tenant des propos confus et incohérents, il assure être sous traitement.

Il est donc conduit aux urgences du centre hospitalier de Valence par les pompiers, mais il va s'enfuir avant d'être pris en charge.

Sans réelle certitude sur la chronologie des faits, on sait qu'il va ensuite essayer de voler une voiture sur l'autoroute A7, en arrêtant plusieurs véhicules grâce à une arme blanche. Il aurait également agressé un conducteur avec une batte de baseball. Quand et comment s'est-il rendu à Chabeuil, où une veuve de 80 ans a été retrouvé morte, tué à coups de couteau ? Quand et comment s'est-il aussi rendu à Montvendre, où les victimes sont cette fois un couple de retraités (75 ans) ? C'est ce que les enquêteurs et experts vont tenter de déterminer.

Pourquoi ? Ils auront certainement beaucoup plus de mal pour apporter une réponse objective et rationnelle à cette question...

À voir dans la rubrique faits divers, "les braqueurs du Rhône sont toujours en fuite" et "crime dans le Jura, un appel à témoin est lancé". #Fait divers #Société