#Givors (Rhône) Les enlèvements ou tentatives d'#enlèvement sont plus nombreux qu'on ne pourrait le penser. Il y a, bien sûr, les affaires liées à des séparations ou des divorces qui se passent mal. Mais pas seulement. Et quand, par ailleurs, des chiffres montrent qu'un enfant sur cinq est victime de violences sexuelles, il convient de prendre ces menaces au sérieux. Dans certains cas les grands centres commerciaux ou zones commerciales peuvent s'avérer de vrais viviers pour des prédateurs en quête d'enfants.

Hier, mercredi 18 janvier 2017, c'est un habitant de Grigny (Rhône) qui a été écroué. Il avait été interpellé la veille, dans le département du Gard.

Publicité
Publicité

Il est accusé d'enlèvement de mineure et de violences volontaires aggravées comme l'indique, sur son site, Lyon Mag. Mardi 3 janvier 2017 il avait en effet enlevé sa fille avec la complicité d'un second individu qui a été, lui, interpellé vendredi 13 janvier à Lille (Nord). L'enlèvement avait eu lieu à Givors (69) ville aux frontières communes avec Grigny, son lieu de résidence. Un mandat d'arrêt avait été lancé par un juge d'instruction du Tribunal de Grande Instance de Lyon contre l'homme de 39 ans. L'enfant, dont nous ignorons l'âge, était à Nîmes en compagnie de son père et paraissait être en bonne santé.

Enlevée et frappée pour avoir reçue un SMS !

En octobre 2016, un autre fait-divers avait provoqué de l'émotion à Givors, mais pas seulement. La population avait l'impression d'apprendre un fait d'un autre siècle.

Publicité

Un jeune de 22 ans avait, en effet, fait monter dans sa voiture sa soeur et l'une de ses amies. Ils avaient alors pris une direction les menant à l'extérieur de la commune de Givors. Les deux filles étaient frappées, l'amie de sa soeur ayant été en arrêt de travail durant trois jours. Le motif ? On parlait alors d'un SMS reçu par sa soeur et émanant d'un jeune homme !

Il avait tenté d'enlever une... puis une deuxième fillette à Carrefour Givors !

En 2014, une caissière de Carrefour était étonnée de voir une fillette de 5 ans apeurée alors qu'elle tenait la main d'un homme de 28 ans. L'hôtesse de caisse avait alors conduit l'enfant au poste de sécurité. Le "prédateur" était retourné dans ce magasin dans l'intention d'enlever une autre jeune fille. Mais sa maman, voyant le manège, avait pu donner l'alerte. Le jeune homme de 28 ans avait été écroué. A Givors, tout est vite politique, même la sécurité quand il s'agit d'éteindre les rues, la nuit pour des raisons d'économies. Le club de football a été récemment sanctionné pour violences, commises de l'extérieur de ses installations. Comme s'il avait les moyens d'empêcher certains jeunes de commettre des actes répréhensibles.

#Fait divers