Silence, force des gens intelligents sachant écouter. Silence, fantastique bulle de réflexions. Silence, vertu... des lâches. Non assistance à personne en danger, non assistance à humain ayant été en danger, non assistance à être potentiellement en danger. Silence sur des pans de l'Histoire pas reluisant, masquant les bonnes choses de l'#Eglise. Mais, en religion aussi le train partant à l'heure... part à l'heure. Et ce sont les erreurs d'aiguillage qui sont disséquées.

Mardi 3 janvier 2017, l’Église catholique organisait une conférence sur “La force du silence” à Fourvière (Lyon), explique Lyon Capitale. L'organe de presse qui juge que le lieu n'est peut-être pas judicieux, à savoir le siège de #La parole libérée. L'association créée par Bertrand Virieux et François Devaux, victimes d'actes de pédophilie, dans le diocèse de Lyon.

Publicité
Publicité

Effectivement, ce choix ressemble même à une certaine provocation. En l'occurrence, le silence pourrait être la moindre des choses. Silence que le Cardinal Barbarin aurait pu respecter aussi, au moment des fêtes de fin d'année plutôt que de s'offrir une campagne de presse avec une communication que certains ont eu en travers. Notamment les victimes des actes de pédophilie regroupés depuis bientôt une année au sein de La parole libérée. L’invité de cette conférence, #Robert Sarah, met, quant à lui, sur le même plan "l’homosexualité et l’État Islamique, l’avortement et le nazisme" nous dit aussi Lyon Capitale qui estime que le sujet de la rencontre est pour le moins contestable. À Lyon, où le cardinal Barbarin a été accusé puis blanchi pour non dénonciation d'actes de crimes pédophiles. L'association "La Parole Libérée" a dénoncé "l'éternelle indélicatesse de l'institution".

Robert Sarah dénonce "la dictature du bruit". Sauf le sien ? La définition de la dictature...

A Lyon, le numéro 3 du Vatican n'est pas venu évoquer les actes du père Preynat, encore moins soutenir ses victimes, plutôt faire la communication de son livre, dans lequel il estime que le silence est indispensable pour se rapprocher de Dieu, et où dénonce "la dictature du bruit". Si l'on en juge par sa capacité au silence il doit effectivement être parmi les élèves bien classés.

Publicité

Quant à la dictature du bruit, si elle est un message subliminal pour ceux qui font du bruit, sans doute qu'il pourrait alors écouter ce bruit qui n'est que souffrance, et cris légitimes. En 2015, c'est si près, il comparait l'homosexualité et le droit à l'avortement à l'Etat Islamique et au nazisme.

"L'homosexualité et l'avortement... ce qu'étaient le nazisme, le racisme ou le communiste" ! En guise de silence...

Les idéologies occidentales de l’homosexualité et de l’avortement et le fanatisme islamique sont aujourd’hui ce qu’étaient le nazisme, le fascisme et le communisme au XXe siècle”. Le diocèse aurait expliqué que la conférence portait sur un autre sujet. En extrapolant, le pire des criminels pourrait être le bienvenu à condition de ne pas parler de...ses crimes. Bref, à condition de savoir garder le silence. A l'image de Barbarin et de tant d'autres qui ont réussi leur concours sans problème.