Personne n'aura omis le fait que le #froid frappe de plus en plus durement la France. Aujourd'hui trente-deux départements du nord de l'hexagone ont été placés sous l'alerte orange neige-verglas pour la nuit du samedi 14 janvier au dimanche 15 janvier. Mais le nord n'est pas la seule région subissant les coups des intempéries, l'Ille-de-France en fait aussi partie. La préfecture de Paris a d'ailleurs réagi avec rapidité en annonçant la mise en place d'une quarantaine de places supplémentaires dans les foyers d'hébergements d'urgence.

Bien que ces hébergements sauvent du froid un très grand nombre de personnes en permettant aux sans domiciles fixes d'avoir accès à une douche, un repas chaud et un lit entre la fin d'après-midi et le début de matinée, Manuel Domergue (directeur des études de la Fondation Abbé Pierre) déclarait déjà en 2015 que « Les dispositifs d'aide ne sont plus adaptés et se sont engorgés ». Du côté des associations, c'est avec un accueil que la mise en place de ces nouvelles places d'hébergements est reçue.

Publicité
Publicité

Certes bien que profitable aux plus démunis qui pourront en profiter, le nombre de places restera très insuffisant pour accueillir l'ensemble des demandeurs. Pour combler ce manque, des gymnases et des salles des fêtes ont été réquisitionnés, mais ces lieux de fortunes resteront temporaires.

Le nombre de SDF a doublé en 10 ans selon la fondation Abbé Pierre

Notons tout de même qu'en France, les logements d'urgence sont passés de 80 000 à 128 000 au cours des quatre dernières années selon la Ministre du Logement Emmanuelle Cosse. Ce qui illustre heureusement une prise de conscience des autorités publiques mais aussi, de façon plus tragique, la montée de la pauvreté. Cette hausse de la pauvreté a d'ailleurs été longuement étudiée par la fondation Abbé Pierre, qui considère qu'il y a plus de douze millions de personnes fragilisées par rapport au logement et plus de trois millions de personnes mal logées (« les sources du mal-logement en France » édition 2016).

Publicité

En 2015 la fondation avait d'ailleurs annoncé que le nombre de sans domiciles fixes avait doublé en dix ans, soit plus de 140 000 adultes en enfants concernés.

Enfin un dernier chiffre doit rester en tête : 323. C'est le nombre de sans domiciles fixes qui sont morts l'an passé.

Un chiffre qui fait réellement froid dans le dos ... #pauvreté #sdf