Me serais-je à ce point fourvoyé ? L'un des deux hommes ayant tué six musulmans à la Grande #Mosquée de Québec ayant un fort accent québécois, j'en ai trop vite déduit qu'il devait s'agir d'un Québécois ''de souche''. Toutes mes excuses. Car si je consulte le site Dreuz (.info) et d'autres, mieux informés que moi, soit il s'agit de migrants d'origines marocaines, soit de deux syriens, soit de deux musulmans québécois. Deux noms sont même cités : Hassan Matti et Bashir Al-Taweed. De toute façon, l'un d'eux a crié ''allahou akbar'' et c'est donc la preuve que… En revanche, des groupes nationalistes québécois (nationaliste s'oppose à souverainiste au Québec) prennent leurs distances.

Publicité
Publicité

La Fédération des Québécois de souche (FQS), Atalante Québec, "dénoncent fermement", tout comme La Meute, &c. Mais le site Point de Bascule n'évoque pas l'actualité récente et Poste de veille (''pour la liberté contre la charia") n'a rien publié depuis le 13 décembre dernier. Sur Dreux Info, une page Twitter est mentionnée… Laquelle n'existe pas ou plus. Il y a bien eu, effectivement, sur la chaîne TVA, l'évocation, non confirmée, que l'un des deux meurtriers soit ''d'origine arabe''. Mais d'autres noms ont circulé : David M.J. Aurine et Mathieu Fournier. En fait sur un tweet détournant le logo de l'agence Reuters. Aurine, alias Davis the Deplorable, semble s'être attribué sans risque un exploit pour lequel il dispose d'un solide alibi. Les suprématistes blancs ont un sens de l'humour particulier.

Publicité

Il est certes trop tôt pour se prononcer sur la perception et réception de la fusillade par les sites islamophobes, mais, pour le Penelopegate, on commence beaucoup mieux à discerner ce qui est perçu, reçu et redivulgué.

Toutes, tous, derrière Penelope ?

Un radio-trottoir de Marion Mourgue pour Le Figaro donne un aperçu du sentiment de la base des militants fillonistes venus l'entendre à La Villette. Titre : "c'est tellement écœurant que ça nous renforce dans notre soutien''. Tout le monde est serein, conciliant, déterminé à soutenir François et Penelope Fillon, ou, plus encore, à dénoncer une totale désinformation, de basses manœuvres, des affabulations. Oui, bien sûr que Penelope Fillon était toute dévouée à son époux, et constamment à ses côtés, partout à l'épauler, au Palais-Bourbon, dans la Sarthe, à Sablé, à Solesmes. Guidant de ses lumières la rédaction de La Revue des Deux Mondes, mais là aussi, discrètement, à sa manière. Telle un Mazarin se vouant au ravitaillement des troupes d'Urbain VIII ou auprès de Louis XIII puis d'Anne d'Autriche.

Publicité

Mais jamais au point d'utiliser un prête-nom (Jacques Tubeuf pour Mazarin) afin de s'enrichir avec la même discrétion. Même sur les réseaux sociaux sarkozystes, des messages comme " il n'y a pas d'autre choix pour empêcher la gauche de passer'', ou "soyons réalistes, il faut que la droite gagne avec Fillon'', se font plus fréquents. La dénonciation de "la presse de caniveau" ne fédère pas unanimement, mais cela glisse doucement du respect de la présomption d'innocence à la défense et illustration de la probité irréprochable du couple Fillon, qui a su épauler ses enfants étudiants. Comme l'écrivait le directeur de Radio Canada à une journaliste du JdM (qui justifiait les critiques visant les musulmans n'ayant pas déjà provoqué de morts), tout ce qui ne cadre pas ''avec ce que vous avez choisi de croire'' ne compte pas, et ''même les chiffres ne vous impressionnent pas''. Comparaison n'est pas raison, mais si – comme l'affirme hâtivement Yannick Jadot –, 2F Conseil, la société dont François Fillon est l'unique salarié, n'aurait organisé qu'une seule intervention au Kazakhstan ou fourni des petits fours en Russie, mais néanmoins empoché un million d'euros en trois ans, tout resterait normal, louable, transparent, méritoire. Six morts à Québec ? Sommes-nous vraiment sûrs du chiffre, n'est-ce point une exagération des médias et de Trudeau, forcément de mèche ? On n'aurait pas maquillé les identités des assaillants ? #François Fillon