L'affaire Théo a donné lieu à de nombreuses réactions parmi la classe politique, et notamment les candidats déclarés à l'élection présidentielle du 23 Avril prochain. Mais aujourd'hui, des artistes publient, à leur tour, une tribune dans le quotidien Libération pour dénoncer les violences policières. Ils sont plusieurs dizaines à qualifier de "brebis galeuses" et d'agents "du désordre" les policiers accusés de blessures volontaires sur Théo, cet habitant d'Aulnay-sous-Bois dont le contrôle par les forces de l'ordre a dérapé au début du mois.

Le texte, rédigé par Steevy Gustave, ancien adjoint à la mairie de Brétigny-sur-Orge (Essonne) s'interroge sur une Justice qui serait différente pour les policiers et les citoyens "à la peau sombre". Il fait également des propositions comme le vouvoiement obligatoire lors des contrôles, et la remise d'un récépissé. De nombreux artistes s'y sont associés, allant d'Omar Sy et Yannick Noah, à Black M ou Anne Roumanoff. On y retrouve également l'ancien footballeur Eric Cantona, la comédienne Josiane Balasko, ou encore le chanteur Patrick Bruel. #Police