Hier, mercredi 15 Février, en marge de l'affaire Théo, environ 400 personnes ont participé à un rassemblement spontané contre les violences policières dans le 18ème arrondissement de Paris (quartier Barbès) vers 19 heures. Immédiatement, la Préfecture de #Police a conseillé aux automobilistes de contourner la zone, cette #manifestation n'ayant pas été annoncée préalablement, comme il est d'usage auprès des forces de sécurité pour ce type d'événement.

Mais des débordements ont fini par éclater, et des militants anarchistes ont fait brûler des détritus, avant d'allumer des fumigènes face aux CRS. Après avoir bouclé le quartier et fermé la station de métro la plus proche (Barbès-Rochechouart), les policiers ont répliqué aux provocations des manifestants en lançant des gaz lacrymogènes tout en chargeant le cortège.

Publicité
Publicité

Le rassemblement s'est ensuite dispersé vers 20h30, selon la Préfecture, et les habitants du quartier ont alors pu constater qu'une banque avait été saccagée, et de nombreux véhicules brûlés ou endommagés. #Société