C'est le #Fait divers dont tout le monde parle depuis une vingtaine de jours. Les quatre membres de la famille Troadec (le père, la mère, le fils aîné et la fille cadette) n'ont plus donné signe de vie depuis la nuit du 16 ou 17 février 2017. Dans la maison familiale située à #Orvault en Loire-Atlantique, les enquêteurs n'ont pas retrouvé les corps des victimes mais bien des tâches de sang et plusieurs indices dans d'autres communes. Dans cette affaire "hors-norme, à l'évidence criminelle" comme le qualifiera le procureur de la République à Nantes, Pierre Sennès, nous retrouverons la voiture du fils à Saint-Nazaire, un pantalon appartenant à Charlotte Troadec (la fille cadette de la famille) ainsi qu'un manuel scolaire portant le nom de Pascal (le père de famille) à Dirinon dans le Finistère.

Publicité
Publicité

Deux personnes placées en garde à vue

Alors qu'une centaine d'enquêteurs ont été mobilisés depuis une quinzaine de jours afin de tirer au clair ce jeu de piste morbide, les investigations se poursuivent dans le cadre d'une information judiciaire ouverte contre X pour "homicides volontaires, enlèvements, et séquestrations" depuis le 27 février. A Brest, ce dimanche 5 mars, deux personnes ont été placées en garde à vue dans le cadre de l'enquête sur la mystérieuse disparition de la famille #Troadec. Il s'agit de la soeur et de l'ex beau-frère (puisqu'ils seraient séparés à ce jour) de Pascal Troadec. Le couple aurait déjà été entendu par les services de police au premier jour de l'enquête, puis relâché.

Des tensions au sein de la famille ?

Ce dimanche, l'affaire Troadec va connaître un rebondissement décisif ! En effet, le mystère de cette disparation inquiétante de toute une famille est sur le point d'être élucider.

Publicité

Dimanche 5 mars à Brest, les enquêteurs de la police judiciaire vont à présent se focaliser sur deux proches des parents disparus. La soeur et le beau-frère de Pascal Troadec ont été rappelé par la police, puis placés en garde à vue. A priori, les enquêteurs sont sur la piste d'un différend familial autour d'une histoire d'héritage. Alors que les premiers soupçons se sont portés sur le fils Sébastien Troadec dont la Peugeot 308 disparue est réapparue jeudi à Saint-Nazaire, Pierre Sennès n'écartait aucune hypothèse. Selon nos confrères du Parisien, des traces d'ADN du beau-frère auraient été découvertes dans cette voiture après avoir été passée au crible par la police technique et scientifique.

Le beau-frère de Pascal Troadec passe aux aveux

Cette découverte d'ADN a poussé les enquêteurs à placer le beau-frère de Pascal Troadec en garde à vue afin de l'entendre une seconde fois. En vue des derniers éléments irréfutables, ce dernier a craqué sous la pression et a fini par avouer. Le mobile du quadruple meurtre ? L'argent.

Publicité

Il semblerait que Pascal Troadec n'aurait pas partagé un héritage avec sa soeur et son beau-frère, ce qui aurait déclenché la jalousie de ce dernier et motivé à tuer toute la famille. On parlerait de plusieurs lingots d'or hérités du père de Pascal. Le présumé meurtrier n'a toujours pas indiqué aux enquêteurs l'endroit exact où se trouve les corps des victimes. Concernant la soeur de Pascal dont aucune trace d'ADN n'a été retrouvé, elle se trouve toujours en garde à vue depuis dimanche.