Les établissements scolaires et universitaires français sont-ils bien équipés en matière de sécurité ? C'est la question posée aujourd'hui dans le débat public, suite à la fusillade qui a eu lieu ce matin dans l'enceinte du lycée Tocqueville de Grasse, dans les Alpes-Maritimes. Interrogé à ce sujet par 20 Minutes, Philippe Tournier, secrétaire général du Syndicat national des personnels de direction de l’Éducation nationale, plaide pour la présence permanente de "personnels de sécurité" dans les écoles, collèges et lycées français..

Publicité

Publicité

Selon lui, l'événement de ce matin à Grasse met en lumière un risque nouveau : l'accès en force, au sein d'un établissement scolaire, d'une "personne lourdement armée sans que personne ne puisse l'arrêter". Il ajoute que les mesures prises ces dernières années ne sont pas suffisantes, et même si sa proposition de réforme coûte cher, il veut absolument "équiper tous les lycées de France d'agents de sécurité", à l'image de la protection mise en place dans les grands centres commerciaux ou dans les gares et aéroports. Enfin, Philippe Tournier défend les "agents territoriaux d’accueil et d’entretien", à qui l'on confie trop souvent des "tâches disproportionnées", pour lesquelles ils ne sont pas formés, en lien avec la sécurité. #sécurité #fusillade #Terrorisme.

Publicité