Cela ne vous a sûrement pas échappé, depuis hier sur les panneaux routiers, à la radio, à la télévision, circule une alerte enlèvement. Il s'agit de la disparation d'un petit garçon prénommé Vicente âgé de 5 ans et demi. Le garçonnet qui mesure environ 1 mètre a les cheveux châtains et courts et porte des lunettes de vue. Lors de son enlèvement, il était vêtu d'un haut de pyjama Cars et d'un caleçon bleu. Vicente a été kidnappé le 29 mars 2017 à l'heure de déjeuner par son père Jason Lopez dans un camp de gens du voyage à #Clermont-Ferrand, dans le quartier de Brézet. Son père est de type méditerranéen, brun, les yeux marrons, et portant une barbe courte.

Publicité
Publicité

Il serait parti au volant d'un véhicule de marque BMW ou Mercedes noir dont la plaque d'immatriculation débuterait pas les lettres "VP" ou "VB" et finirait par "63" (Puy-de-Dôme).

Dans quelles circonstances l'enlèvement s'est-il produit ?

Cet #enlèvement a eu lieu dans un contexte parental très tendu autour de la garde des enfants. Le père de Vicente aurait fait irruption "à toute vitesse" vers la caravane de son ex compagne, la menaçant avec une arme de poing avant de prendre la fuite en voiture avec son aîné, Vicente. Sa mère Dolorès raconte au micro de LCI, choquée et en pleurs raconte : "Mon fils venait de sortir de la caravane, il l'a pris sous le bras et il était déjà dans la voiture. Je me suis approchée de la voiture pour l'ouvrir et il m'a filé un coup dans le visage avec un flingue dans les mains. Après j'ai fait le tour de l'autre côté pour que mon petit il ouvre la porte, mais le petit il est terrorisé ! Il le connait pas, il a peur de lui. Il l'a déjà vu, mais il ne le connait pas !"

Un détenu en cavale

Jason Lopez n'est pas inconnu des services de police, car l'homme de 28 ans est un détenu en fuite écroué pour des faits de violence au centre pénitentiaire de Riom (63).

Publicité

En effet, il aurait été condamné à 3 ans de prison ferme pour vol avec violences. Il aurait réussi à s'évader en décembre 2016 profitant d'une permission de sortie. Et Jason Lopez n'en est pas à son coup d'essai car, en octobre 2014 il avait profité d'une admission au centre hospitalier après avoir ingurgité des lames de rasoir pour s'évader. Il a été retrouvé un an plus tard dans la ville de Bordeaux.

Pourquoi le dispositif a été levé ?

A ce jour, Vicente n'a toujours pas été retrouvé, mais pourtant l'alerte enlèvement a été levée ce jeudi 30 mars en début de soirée. C'est sur décision du procureur de la République de Clermont-Ferrand que le dispositif est levé 24 heures après sa mise en place. Suite à cette alerte à l'aide du numéro 617 mis en place, pas mois de 800 témoignages ont été récolté par la police judiciaire. Le procureur explique : "Les appels commencent à se tarir, la qualité des informations est moindre". Si le résultat escompté n'est pas là, le procureur n'estime pas que le dispositif ait été un échec.

Publicité

il ajoute alors : "Cela n'a rien à voir avec ce que l'on pense de l'enfant et de la situation de danger dans laquelle il pourrait être". A présent, la police va entamer une procédure judiciaire classique pour continuer les recherches. #Kidnapping