Ziyed Ben Belgacem est un français de 39 ans né à Paris. L'agresseur de la militaire de Sentinelle qui a été abattu à l'aéroport d'#Orly par deux autres militaires le 18 mars 2017, est en réalité un braqueur multirécidiviste placé sous contrôle judiciaire.

L'histoire d'un voyou raté ?

A 22 ans, Ziyeb a déjà été condamné trois fois pour avoir braqué des bureaux de poste et des banques avec une arme factice sans grand succès. Il aurait participé à une série de casses et de braquages ratés. C'est lors du dernier casse à Boissy-Saint-Léger, dans le Val de Marne, qu'il sera identifié et interpellé. Après pas moins de neuf condamnations, il sera libéré en 2016 et placé sous contrôle judiciaire. Il faisait l'objet d'une interdiction de quitter le territoire.

Soupçons de radicalisation

C'est pendant son incarcération que Ziyed Ben Belgacem se serait radicalisé. En effet, cette attaque a Orly ressemble sans aucun doute à un acte de terrorisme. Trois éléments justifieraient la dimension terroriste : le choix de la cible (une militaire de Sentinelle), les signaux de radicalisation de l'assaillant, et les propos annoncés par l'agresseur pendant l'attaque, en particulier : "Je suis là pour mourir pour Allah !" Malgré le fait que sa radicalisation soit repérée, Ziyed n'était pas fiché S. #Attentat #Terrorisme