Malheureusement, la maltraitance d'animaux est devenu un sujet presque quotidien sur les réseaux sociaux. Très récemment, deux jeunes turcs ont fait le #buzz en publiant un selfie où les deux jeunes hommes posent en compagnie d'un #chien aux oreilles coupées... des oreilles que les deux compères tiennent dans les mains, sans tenir compte du chien en sang à leurs pieds, clairement en grande souffrance. Une image inqualifiable, mais de plus en plus banalisée, tant la maltraitance d'animaux semble devenue un passe temps comme un autre pour certaines personnes mal intentionnées. La photo de ces deux jeunes, qui tiennent les oreilles de ce chien comme un prestigieux trophée, en est un exemple frappant.

Publicité
Publicité

Près de 50 000 signatures en deux jours pour une pétition contre les auteurs

De nombreux internautes n'ont pas hésité à dénoncer ce cliché, mais c'est l'initiative de Mario Santos, un jeune argentin, qui retient le plus l'attention. Il a mis une pétition en ligne afin d'envoyer un courrier à un bureau du procureur. Le but : envoyer les deux jeunes hommes, identifiés comme étant Hasan Kuzu et Neşet Yaman, en prison. La police les avait arrêté au moment des faits, mais les avait ensuite relâchés. « Ils doivent payer quelques milliers de livres turques d'amende et tout sera oublié, bien sûr, ils oublieront, mais ce chien lui, n'oubliera jamais », précise dans son texte le jeune argentin. En l'espace de seulement deux jours, la pétition qu'il a lancé sur la plate-forme en ligne SOS Vox a déjà recueilli près de 50 000 signatures.

Publicité

La maltraitance d'animaux devenue banalisée sur les réseaux sociaux

La maltraitance des chiens sur les réseaux sociaux, et notamment sur Facebook, est devenue une habitude néfaste. Cette semaine encore, la SPA de Lorient a retiré ses chiens à une personne qui s'était filmé en train de les maltraiter, puis avait publié sa vidéo sur Facebook. La présidente de la SPA de Lorient s'est d'ailleurs rendu au commissariat afin de porter plainte pour actes de cruauté et maltraitance. Un type d'épisode que l'on retrouve trop souvent, chaque semaine, partout en France. En ligne, les pétitions se multiplient, ainsi que les groupes Facebook afin de dénoncer ce genre d'acte odieux. Ce n'est qu'au prix du partage de ces actes et à leur punition sévère que passe le changement des mentalités concernant la maltraitance d'animaux, trop souvent banalisée de nos jours.