L'attaque sur les Champs-Elysées a été vue par de nombreux spécialistes comme pouvant avoir un effet direct sur les résultats de la course à la présidentielle. Le président des Etats-Unies, Donald Trump s'est exprimé dans le même sens. Beaucoup s'en interrogent donc. Quelle est l'influence de cet attentat sur les intentions de vote des Français ? Est-ce que ce drame changera le classement des candidats à trois jours du vote ? Est-ce que Marine Le Pen en tirera le plus d'avantage comme le prédisent certains ? Le site internet du journal vient de publier le résultat du premier #Sondage réalisé par l'institut Odoxa. Le sondage s'est porté sur 2500 personnes.

Publicité
Publicité

1500 personnes ont été sollicitées avant l'attaque et 1000 aujourd'hui vendredi après L'attaque. Les intentions de vote de l'échantillon après-attaque nous apportent quelques informations essentielles. Emmanuel Macro conserve la première place avec des intentions de vote de au premier tour 24,5 %, Marine Le Pen est deuxième et se voit créditée de 23 % des voix. Ils semble qu'ils sont les deux protagonistes à sortir vainqueurs du premier tour. Les deux autres candidats vont devoir batailler pour compléter le podium. Mélenchon et Fillon sont égaux, chacun d'eux partage 19 %. Même si le site précise que les deux derniers ont encore une chance de monter à la deuxième place. Une erreur ou biais statistique peut exister et les pourcentages donnés ne sont pas une parfaite représentation de la réalité.

Publicité

Présidentielle : Marine Le Pen est la plus avantagée

Marine Le Pen progresse et gagne un point dans ce récent sondage. C'est la seule à se voir "avantagée" par les effets de ce dramatique attentat. Elle creuse un petit écart par rapport aux deux autres candidats, savoir Jean-Luc Mélenchon, et François Fillon. Malgré cet avantage, Marine ne sera pas présidente puisque c'est Emmanuel Macro qu'on choisira au vote du deuxième tour. Ce sondage apporte un petit de lumière quant aux intentions de vote des Français pour le premier et le second tour. Même si le sondage est à prendre avec beaucoup de précautions. Le nombre de sondés est insignifiant, 1000 personnes ne peut pas être un échantillon significatif et de l'effet de l'attentat, ni du choix des Français pour leur prochain président ou présidente. L'élection si jamais elle est maintenue à la date choisie sera certainement influencée par cette attaque. Le choc ne se dissipera pas aussi rapidement. Les autres actes terroristes dont la France est victime, eux aussi, referont surface dans les mémoires au jour fatidique. #attentat des champs-élysées #Élections