Si nombre de planètes sont rondes ou ovales, comme les yeux des mammifères, il est une exception, la Terre, plate comme l'œil d'un poisson. Telle est, résumée, la thèse doctorale d'#astronomie d'une étudiante de l'université de Sfax dont le directeur est Jamel Touir, un… minéralogiste. Ses propres recherches portent sur la sédimentologie, les fonds marins, la paléoécologie. C'est dire la hauteur de vue de cet universitaire dirigeant des travaux sur l'astronomie. Sommé par une collègue, Faouzia Charfi, physicienne et secrétaire d'État à la Recherche scientifique (depuis 2011), de se justifier car elle soutient que "le projet islamiste vise à changer toute la société" et s'insurge car cette "thèse" témoigne du refus de la science "car non conforme à l'#Islam".

Publicité
Publicité

C'est bien de cela qu'il s'agit puisque cette doctorante, Amira Kharroubi, en développant son "modèle plate-géocentrique (sic) de la terre", remet en cause ces farfelus que furent Newton, Kepler, ou Einstein ("vue la faiblesse de leurs fondements") au profit d'une "nouvelle vision de la cinématique des objets conformes aux versets du coran". Versets inspirés par la bible, et cohérents avec l'astronomie "zététique" que soutient l'International #Flat Earth Society. Laquelle professe que la recherche astronomique, la Nasa, l'Esa, les instituts et centres russes, chinois, &c., en la matière, cherchent "à dissimuler la vérité biblique". Tel que. Vaste complot, vaste projet.

Zététique et toc

La zététique, c'est le principe du scepticisme, totalement détourné par la pseudo Zetetic Astronomy des Flat Earthers.

Publicité

Un temps en sommeil, ils sont de nouveau actifs depuis 2004 et recrutent de nouveau depuis fin 2009. La "thèse" d'Amira Kharroubi, que Jamel Touir estime n'être "qu'un brouillon" de réfutation de "la théorie de la gravitation de la Terre autour du Soleil" pourrait n'être qu'une mauvaise traduction compilée, rédigée dans un français plus qu'approximatif, ("tous les donnés (sic) et les arguments physiques religieuses (sic) ont permis de démontrer la position centrale, la fixation et l'aplatissement de la surface de la terre, la révolution du soleil et de la lune autour d'elle"). Même les artilleurs djihadistes de Daesh ajustent leurs tirs sur des fondements inverses, mais qu'importe. Source de cette "thèse" ? Sans doute l'abondante documentation du site de la Flat Earth Society. Laquelle nie que des astronautes américains aient pu atteindre la Lune, soutient que satellites et stations spatiales ne sont que des aérolites qu'on fait passer pour des objets d'exploration, que la gravité est un leurre, qu'un mur de glace entoure la galette Terre, &c.

Publicité

S'il est admis que d'autres planètes puissent être des sphères, la Terre est la seule exception (confirmant la règle ?). Le firmament est un dôme, percé de petits trous (les étoiles) qu'un poinçonneur, créateur de toutes choses, ouvre ou rebouche en sa grande sagesse. La bibliothèque de la Flat Earth Society abonde d'ouvrages dans lesquels Amira Kharroubi et Jamel Touir on dû faire le tri, écartant le Pouvez-vous parler le Vénusien ? ou "Le Joueur de foot (ie. O. J. Simpson) arrêté pour avoir dénoncé la supercherie" et d'autres, au profit par exemple de The Enlightment of the World (d'Abizaid, traduit de l'arabe vers l'anglais par l'auteur), qui corrige les assertions bibliques erronées au profit de celles du coran révélé. Preuves intangibles : l'eau reste plate, le vent ne pourrait pas varier de direction, saint Matthieu était un charlatan, seul saint Paul disait la vérité, &c. On ne sait si Amira Kharroubi a pu se procurer des documents payants en les réglant via Paypal ou des bitcoins (seul moyens admis). Comme le proclame le coran, dieu a étalé la terre comme un tapis (15:19), y a planté des montagnes (50:7). CQFD ou plutôt n'a pas besoin d'être démontré. L'Université de Sfax est l'une des bénéficiaires d'un fonds européen de 1,13 M€ pour "relancer le dialogue euro-méditerranéen et préserver les biens culturels". Souhaitons qu'il puisse financer la publication de la "thèse" d'Amira Kharroubi afin que nul au monde n'en ignore. Rappelons qu'en 2016, un prix Ig Nobel a récompensé une recherche sur "la réception et la détection de la connerie pseudo-profonde". Amira Kharroubi est profondément croyante. Est-ce synonyme, et de quoi au juste ? Alors que divers imams, dont l'Australien chiite Mohammed Tawhidi, appellent à réécrire et adapter les religions, il en est d'autres tout disposés à réviser et réaligner les sciences (et les planètes), et ils font des émules. Financés par qui ?