Kelly, avait à peine 34 ans lorsqu'elle est décédée. Elle exerçait la profession de journaliste [VIDEO]. Qualifiée comme étant brillante, jolie, elle apportait la joie autour d'elle. Mais cette dernière avait un rêve. Celui d'avoir le même fessier que la fameuse chanteuse Beyoncé. Déterminée à réaliser son souhait pour enfin parvenir à ses fins, la trentenaire n'a donc pas tergiversé pour se faire injecter du #silicone par de faux spécialistes. Ce geste lui coûtera la vie. Contente de ses formes pour le moins généreuses, Kelly postait quotidiennement des photos d'elle et de son corps sur Facebook. Étant également une idôlatre de Beyoncé et Nicky Minaj, cette dernière en voulait toujours plus quitte à mettre en péril sa vie.

Publicité
Publicité

Son but, qui par la suite était devenu une véritable obsession était d'avoir de belles fesses bombées comme celles qu'elle admirait. En outre, la dernière injection s'est révélée mortelle. C'était un proche qui l'avait mise en relation avec une chirurgienne du Queens. Cette femme médecin travaille au noir. Pour ce faire, elle propose des #injections de silicone en dehors de ces heures de travail et dans des lieux privés. Néanmoins, Kelly puis sa mère accepta ces conditions illégales. À la suite de cet accord, mère et fille se rendit au sous-sol d'une villa du Queens.

Kelly s'étouffe : La chirurgienne prend la fuite !

L'intervention se déroula, mais ne se passa pas comme prévu. En effet, quelques secondes après l'injection, Kelly s'étouffa, n'arrivant plus à respirer.

Publicité

La chirurgienne prise de panique prit alors la fuite, laissant la jeune femme agonisé auprès de sa mère. Une mère démunie, qui appela les secours afin que sa fille soit tirée d'affaire le plus vite possible. Mais là encore les choses se compliquèrent, car la trentenaire décéda quelques minutes à peine après avoir été emmenée à l'hôpital. Malheureusement, le cas de Kelly, est loin d'être le seul. De plus en plus de femmes se tournent vers ce genre de pratique illégale. Des pratiques illégales, mais beaucoup moins chères. Ce qui attire davantage la clientèle féminine. Or, ce n'est pas tout, car en plus d'être interdites par la loi, ces injections sont également extrêmement dangereuses. En effet, lorsque ces dernières sont injectées librement dans le corps, sous forme liquide cela peut provoquer une embolie pulmonaire, une insuffisance rénale, une infection causée par la mauvaise qualité du produit injecté. Il est donc d'une importance capitale que de réfléchir avant d'agir afin de bien choisir son praticien. #mort