La #violence et la délinquance chez les jeunes est un vrai fléau qui ne s'arrange pas au fur et à mesure des années, bien au contraire... L'étude de l'ONDRP démontre que le nombres de délits mineurs et de violence sont souvent motivés par le vol, les disputes, et les trafics de stupéfiants.

Des jeunes inquiets pour leur avenir

Cette violence viendrait du fait que les jeunes français ne sont pas optimistes pour leur vie future. Ils attribuent leur violence à un échec du système éducatif, un oubli de la société à leur égard, et un manque de considération. L'enquête met également en avant une forte défiance par rapport au monde de l'entreprise.

Publicité
Publicité

En effet, 26% seulement des sondés estiment que les entreprises font confiance aux jeunes. Quant au monde de la politique, seulement 22% d'entre eux font confiance aux hommes et femmes politiques qui nous gouvernent.

Hausse des violences non crapuleuses

Selon les statistiques, ces formes de violence peuvent être identiques dans leurs conséquences (violence physique, meurtre) alors que les auteurs agissent de façon rationnelle pour défendre un marché, un bien ou un territoire. Les jeunes se conduisent alors de manière inexplicable : la violence est alors "non crapuleuse". Et cette catégorie augmente nettement dans la population. #agression #Jeunesse