Le procureur anti-terroriste a ouvert une enquête après qu'une voiture portant des armes à feu soit entrée dans une camionnette de police sur les Champs Élysées, dans le centre de #Paris, lundi. Le ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb, a déclaré que le conducteur de la voiture a été tué dans ce qu'il a qualifié de "tentative d'attaque" sur un convoi de véhicules de police sur l'avenue. Des sources policières ont déclaré aux médias que l'attaquant était un ressortissant français de 31 ans issu de la banlieue parisienne, d'Argenteuil plus précisément, dont le nom était sur une liste surveillée en raison de ses liens connus avec des extrémistes soupçonnés.

Publicité
Publicité

État d'urgence depuis novembre 2015

Gérard Collomba déclaré que des armes et une cartouche de gaz ont été trouvés dans la voiture. Des sources policières ont déclaré que les armes comprenaient des armes de poing et un fusil d'assaut AK47. Les démineurs sont également rapidement arrivés sur les lieux. Le ministre de l'Intérieur a déclaré aux journalistes que la tentative d'attaque contre les forces de sécurité a montré que la menace terroriste était « encore très élevée dans notre pays ». Pour rappel, l'état d'urgence est en place sur le sol français depuis les attentats du Bataclan et du Stade de France de novembre 2015. #Attentat #Champs-Elysées