Après avoir caché ses grossesses à sa famille et à son entourage, une mère de famille est accusée d'avoir tué quatre de ses bébés entre 1997 et 2003. A Rennes, (Ile-et-Vilaine) le femme, qui a déjà six enfants (vivants) doit répondre aux accusations "d'homicides volontaires sur mineur de moins de 15 ans".

Mort par suffocation

En mars 2003, Jean-Yves et Christine ont vu débarqué la gendarmerie à leur domicile. Alertée par deux de leurs filles, ils trouveront trois sacs-poubelles brûlés dans le jardin et le corps sans vie d'un bébé dans le congélateur [VIDEO] du garage. Christine avouera rapidement qu'elle a caché ses grossesses, puis étouffé ses nourrissons [VIDEO] qui étaient nés vivants et viables, selon l'autopsie pratiquée après la découvertes des cadavres.

Publicité
Publicité

"Cette femme fonctionnait sur un mode complètement anormal, sans aucun moyen de contraception, et sans en avoir parlé avec son mari", explique Jean-Luc Desport, le procureur de la République de Saint-Malo.

15 ans de prison

A la suite du procès qui durera trois longues journées en 2005, la mère #Infanticide de 38 ans a été condamnée à quinze ans de prison et son mari de 42 ans à cinq ans, dont trois avec sursis, pour "omission d'empêcher un crime". #France #Fait divers