Publicité
Publicité

Ce mardi soir, Jean-Michel Lambert a été retrouvé mort chez lui, au Mans, avec un sac plastique sur la tête. Aucune trace d'effraction visible dans son domicile, la thèse du suicide est à ce jour privilégiée dans l'attente d'une analyse plus approfondie des circonstances du décès et de l'autopsie du corps. Alertée par l'inquiétude de l'épouse du défunt, c'est une voisine qui découvre le corps.

Celui que l'on appelait le "Petit Juge"

L'ancien magistrat était âgé de 32 ans lorsqu'il était chargé de l'#enquête sur la mort du petit Grégory en 1984. Surnommé le "petit juge" à l'époque, il a longtemps été critiqué pour sa gestion de l'affaire.

Publicité

Lui ont notamment été reprochés son avance de la possibilité de l'infanticide et donc le soupçon sur Jean-Marie et Christine Villemin, son incapacité à protéger Bernard Laroche à sa libération ainsi que sa prise en charge discutable du témoin clé, Murielle Bolle. Bien qu'il a assumé depuis "certaines erreurs de procédures", il ne s'exprimait que rarement sur cette affaire qui lui collait à la peau. Il subissait depuis une pression médiatique constante, qui a sans doute était ravivée par les rebondissements récents de l'affaire. Mais également de son impossibilité de briser enfin l'association de son nom à ce sinistre dossier.

Un impact possible de l'actualisation récente de l'enquête.

L'affaire difficile du petit Grégory ayant refait surface ces dernières semaines avec la mise en examen de trois personnes, les grands oncle et tante de la victime, Jacqueline et Marcel Jacob, soupçonnés d'être les corbeaux à l'origine du harcèlement des parents de l'enfant, ainsi que Murielle Bolle.

Publicité

Cette dernière étant la belle-soeur de Bernard Laroche, soupçonné à l'époque, rapidement relâché faute de preuves, puis aussitôt assassiné par Jean-Marie Villemin, le père de l'enfant. Jean-Michel Lambert ne le pensait pas coupable. Cependant, l'ex magistrat ne s'est pas exprimé publiquement sur ces rebondissements récents qui l'ont sans doute affecté.

L'#Affaire Grégory est une affaire sombre qui fascine, qui hante. Elle n'a pas été uniquement marquée par le décès prématuré de l'enfant Villemin, mais laisse derrière elle d'autres morts dont celle de Bernard Laroche dont on ne connaît toujours pas à ce jour le degré d'implication dans cette affaire, et celle de Jean-Michel Lambert qui a eu le malheur d'être associé à ce dossier hors-norme. L'ancien magistrat était marié et était père de trois enfants.