Quand on pense à Chypre, on pense à Nicosie, sa belle plage, son soleil toute l’année. Bref, on l’idéalise en pensant que c’est la Californie en moins onéreux. Erreur. Chypre est le plus riche des dix derniers nouveaux États-membres de l'#Union Européenne mais le secteur du tourisme ne représente que 12 % du PIB du pays.

Chypre fait partie des paradis fiscaux, pour les capitaux légaux et illégaux. Lors de la guerre au Liban, des pays du Moyen-Orient y ont transféré des fonds.Ce fut ensuite le cas des armateurs grecs, et majoritairement des russes. Les banques de Chypre détiennent plus de 24 milliards d'euros venant de russes, et les banques du pays de poutine plus de 13 milliards d'euros.

Publicité
Publicité

Dans les universités chypriotes, nombreux sont les étudiants libanais, israéliens et européens qui ne connaissant pas la crise. Ayant fait des études ailleurs, ou du moins tentés avant d'échouer, ils ont décidé de se tourner vers l'endroit où la vie leur semble plus facile, notamment en raison de la facilité d'accès des universités privées et du mode de vie de Chypre, et plus particulièrement Nicosie.

Chypre : Les étudiants dans tout ça

Les publicités racoleuses se multiplient en ligne pour appâter des étudiants européens et autres en leur promettant du rêve, notamment en ce qui concerne le peu de frais d'inscription à payer. Mais, là encore, il ne faut jamais se fier à ce que l’on croit. Une grande partie des étudiants à Nicosie sont issus de familles plus ou moins bourgeoises. Ils ont échoué dans un autre pays européen ou anglo-saxon, avant de se tourner vers une université privée onéreuse facile d’accès afin d’y poursuivre leurs études.

Publicité

Certains sont déterminés et motivés par leurs échecs passés et veulent vraiment atteindre leur but, à savoir obtenir un diplôme, tandis que d’autres en profitent pour vivre aux frais de leurs chers parents. De quoi poursuivre la Dolce Vita, en étudiant le week-end qui précède les partiels aux côtés d'une boite de doliprane (histoire de calmer la gueule de bois de la veille...). La plupart de ces étudiants sont issus de la « think pink generation » : sois beau et consomme. C’est ce qu’ils font.

Bien qu’ils soient nombreux à vivre de façon immature, il existe encore quelques étudiants ayant choisi Chypre pour fuir leur pays pour des raisons politiques ou autres. Ils travaillent dur mais ne profitent pas des mêmes avantages que ceux cités précédemment. Une enquête a été réalisée sur des étudiants camerounais exposant le racisme qu’ils subissent au quotidien, le refus de stage et les violences policières. Le résultat est édifiant. À Chypre, seul l’argent est roi. #Jeunesse #Politique