Publicité
Publicité

L’été débarque ! Et comme chaque année, les réflexions sur le corps de rêve continuent, ainsi que les différentes recettes ‘miracles’ et sessions de sport intensives pour être au top sur la plage. Dans cette ère où la technologie est devenu à porté de mains, les réseaux sociaux nous permettent d’avoir un œil profond sur le monde, nous rapprochent mais aussi créent des conflits d’opinions, voire incitent indirectement la gente féminine (masculine aussi dans certains cas) à suivre le courant.

Le sujet du corps parfait reste à l’ordre du jour, et persiste à l’arrivée des hautes températures. Les magazines sont pour autant coupables de cet effet de mode, en ne voyant que des modèles très minces dans de beaux maillots de bain, les femmes se sentent discriminées : Je ne suis pas aussi mince, je n’ai pas les abdominaux apparents, mes fesses sont toutes plates et pas galbés, je n’ai pas la taille marquée, j’ai une petite poitrine etc.… Et là défilent les régimes, les cures de désintox, les journées de famine en vue de perdre les kilos que l’on juge de trop ! Tous les moyens sont bons pour rentrer dans du 36 …

Depuis la nuit des temps ?

Le corps parfait n’a pas toujours rimé avec minceur ! Durant les siècles passés, les femmes devaient être plus pulpeuses ce serait toujours le cas dans certains pays méditerranéens.

Publicité

Les rondeurs et les fortes poitrines faisaient chavirer les cœurs autrefois, elles étaient plus désirées. En revanche, la minceur était synonyme de manque de moyens, de pauvreté... Dans leurs belles robes, leurs bijoux, les femmes paraissaient plus élégantes quand elles étaient bien en chair, leurs démarches laissaient apparaître leurs formes, leur féminité, leur grâce.

Les choses ont bien changé depuis !

Les femmes ont eu du pain sur la planche depuis, entre le #Régime, le sport, l’effet de mode; certaines sont égarées au fond de ce nouveau triangle de Bermude et développent des troubles alimentaires dont l’anorexie ou la boulimie. Le marketing y joue un rôle fondamental, l’industrie textile mais aussi les marques de compléments alimentaires, misent tout sur les belles photos de leurs modèles ; retouchées la plupart du temps, et dans des cas extrêmes ont eu recours à la chirurgie plastique ; créent l’amalgame.

Publicité

Un effet psychologique englobe les âmes sensibles, qui se remettent en question (et donc remettent leur anatomie en question).

Il faut savoir de chaque corps est unique, que le corps parfait n’existe pas ! La notion de beauté a autant de définitions qu’il y a de population sur cette planète. Le sport et l’alimentation doit être un mode de vie plaisant qui a pour but principal : Etre bonne santé aussi longtemps que possible.

Pulpeux, mince, gras, rond, musclé, mou, maigre, 'fit'... Ce qui compte c'est aimer son corps et apprendre à s'accepter entièrement : ##jaimemoncorps. #Été