Ce mercredi 5 juillet tombent les résultats du bac. Après le stress des épreuves, près de 720 000 élèves de terminale doivent subir celui des résultats. En fonction des académies et des filières, les résultats sont publiés entre 8h et 13h. L’an dernier le taux de réussite s’élevait à 88,6%. Cette année les résultats provisoires semblent légèrement plus bas. Pour les bacs généraux, le taux de réussite provisoire s'élève à moins de 82% contre 83,07% l'an dernier. Les résultats définitifs seront quant à eux rendus publics dans quelques jours.

Pour tous les élèves dont les moyennes se logent entre 8 et 10, la session de rattrapage est encore possible.

Publicité
Publicité

Elle consistera comme chaque année en des oraux sur les matières choisies par l'élève lui-même. Le choix de ces matières doit être le plus réfléchi possible afin d'optimiser les chances de réussite.

Si certains visent uniquement l'obtention du bac, d'autres visent la mention, "assez-bien", "bien", voire "très bien" pour les plus ambitieux ou ceux qui souhaitent accéder aux écoles du supérieur les plus réputées.

Après le bac, la fac

Car le bac est pour beaucoup d'étudiants une étape, un laisser-passer vers les études supérieures. Universités, BTS, DUT, IUT, les options semblent nombreuses, et pourtant, les écoles publiques comme privées doivent faire face au sureffectif. Ainsi, beaucoup d'étudiants sur listes d'attentes qui doivent reconsidérer l'option de l'année sabbatique. Le boom des naissances de l'année 2000 en est la cause.

Publicité

L'année 2000 avait en effet connu 30 000 naissances de plus que la précédente. Ce sont ces naissances qui augmentent démesurément les effectifs des universités aujourd'hui qui sont dans l'incapacité d'accueillir autant d'étudiants, ayant déjà fait face à des amphithéâtres qui débordent les années précédentes. Ainsi, bien des bacheliers se voient subir leur orientation et non la choisir. Beaucoup d'entre eux devront attendre les sessions d'inscription de septembre pour être fixés sur leur sort, d'autres moins chanceux encore devront attendre l'année prochaine.

Retour des perles du bac

Tout en légèreté, la traditionnelle sélection des perles du bac est tombée la veille des résultats de l'édition #2017. De quoi estomper la tension qui accable les candidats à l'approche des résultats. Dans les 4 millions de copies corrigées cette année, se nichent de véritables pépites d'inventivité. La créativité s'opère à coups de néologismes foudroyants comme les termes "heureusité" ou encore "merveillance". Certains n'ont pas hésité à parodier les personnalités politiques en sollicitant des expressions devenues cultes comme la "poudre de perlimpinpin" de M. Emmanuel Macron. #Baccalauréat #resultatbac2017