Stress urbain, boulot, petits problèmes de la vie quotidienne sont des choses parmi tant d’autres qui contribuent à nous griser le moral. Si vous cherchez une façon inédite et originale de vous recentrer sur vous-même, sachez que la dernière tendance c’est… la #Retraite #spirituelle ! Croyants ou non-croyants, vous êtes de plus en plus nombreux à vous laisser bercer par les bienfaits d’un séjour loin de tout. Calme, silence, nature, méditation, yoga et parfois récits religieux sont au rendez-vous de ces escapades.

Les retraites spirituelles sont un moyen d’échapper au tumulte du quotidien et d’éviter le fameux « burnout ».

Publicité
Publicité

Elles permettent de s’évader tout en prenant le temps de se remettre en question. Pendant 48 heures, et parfois plus, les « retraitants » apprécient de se reposer, réfléchir et faire le tri entre l’essentiel et l’accessoire, c’est un moment de discernement et de remise en question. Si la foi est de moins en moins présente dans notre société, la spiritualité a, quant à elle, gardé toute sa valeur.

Méditation ou théologie ?

Méditation, spiritualité, sobriété… Tout cela fait un peu penser à un pèlerinage religieux. Une question se pose alors, quelle est la place de la religion dans les retraites spirituelles ? A vrai dire, il existe de nombreux types de retraites. Certaines ont un caractère religieux, d’autres non. Si les monastères et les couvents sont des lieux de séjour très en vogue, ils ne proposent pas seulement des retraites religieuses contrairement à l’opinion publique.

Publicité

D'ailleurs, ces derniers ont enregistré un taux de fréquentation de la part de personnes laïques de plus en plus élevé. Il n’est pas nécessaire d’avoir la foi pour s’évader quelques jours dans un édifice religieux où méditation et #Bien-être seront au rendez-vous. Il existe également des établissements laïcs proposant des séjours où la spiritualité prime sur la religion. Il semblerait que les retraites soient bien plus qu’une activité religieuse…

Rencontre et spiritualité

Si la retraite spirituelle en a conquis plus d’un c’est aussi pour son caractère humain. Les lieux de méditations sont l’occasion de rencontrer et écouter l’autre. Des discussions sans préjugés ni jugements peuvent être engagées avec les frères, les sœurs, mais aussi les autres retraitants. Un constat simple est alors évoqué par certains habitués des retraites : tout le monde a besoin de « vider son sac » et il est parfois plus facile de le faire avec des inconnus. La relation sans appréciations qui lie alors les retraitants est source de confiance, de bien-être et de partage.