« Cruelty free », on dirait que c’est un peu le nouveau mot à la mode dans la bouche des bobos parisiens. C’est normal, puisque le mouvement Forever Against Animal Testing (FAAT), à l’initiative de la marque de produits cosmétiques The Body Shop et de l’association Cruelty Free International, prend de l’ampleur et est donc plus médiatisé. Leur pétition, qui porte le même nom que celui du mouvement, a récolté plus de 600 000 signatures à ce jour. L’objectif est de supprimer définitivement toutes formes de test sur les #Animaux dans le monde des cosmétiques d’ici 2020. Un engagement ambitieux mais pas irréaliste puisque la pétition FAAT a récolté en un mois plus de 600 000 signatures ! C’est dans ce cadre qu’une marche solidaire sera organisée en septembre à #Paris.

Publicité
Publicité

The Body Shop, chaîne de magasin britannique créée en 1976 par Anita Roddick, appartient depuis juin 2017 à l’entreprise brésilienne Natura Cosmeticos. Connue pour son engagement éthique de manière générale, et plus particulièrement pour sa lutte contre les tests sur les animaux, la marque s’est donc engagée aux côtés de Cruelty Free International afin de donner plus de poids à ses revendications. C’est la blogueuse et Youtubeuse beauté Coline, de la chaîne Et Pourquoi Pas Coline (@eppcoline) qui est l’ambassadrice de ce mouvement en France. Elle était à ce titre présente à la boutique The Body Shop de l’Hôtel-de-Ville de Paris le mercredi 14 juin et participera à la marche de septembre.

Concrètement on en est où en matière de protection des animaux dans le monde des cosmétiques ?

Concrètement, on est bien loin du compte, ce qui ne signifie pas que les choses n’avancent pas.

Publicité

Être "cruelty free" pour une marque, cela signifie qu’a aucun moment de sa fabrication, un produit n’a été testé sur des animaux; ni les ingrédients, ni le produit fini, qu’ils dépendent de la marque ou d’un tiers. Les entreprises de cosmétiques commencent à prendre conscience de l’évolution des mœurs de nos sociétés et ça c’est une très bonne chose, que ce soit pour des raisons marketing ou non, l’essentiel après tout c’est que ça bouge. Il faut savoir que le label "cruelty free" a fait un long voyage : il a d’abord été utilisé durant la première moitié du XXème siècle dans l’industrie de la mode par des entreprises produisant de la fausse fourrure, sous l’impulsion de Lady Dowding, avec le label Beauty Without Cruelty. Aujourd’hui cette volonté de protéger les animaux s’est étendue à toute la sphère beauté.

Cette prise de conscience du respect de l’environnement, et ici plus particulièrement des animaux, s’illustre beaucoup sur les réseaux sociaux, où on voit de plus en plus d’articles dénonçant les mauvais traitement subis par ces derniers sous la main de l’homme.

Publicité

De nombreuses blogueuses et Youtubeuses s’investissent également dans cette voie comme @eppcoline que je citais tout à l’heure, ou même EnjoyPhoenix, qui a reçu beaucoup de critiques sur les réseaux sociaux après sa vidéo sur le centre Episkin du laboratoire l’Oréal (Est-ce que l’Oréal teste sur les animaux – Vlog Mars 22). En effet, trop de marques se revendiquent comme étant "cruelty free" mais il ne faut se fier qu’aux label les plus sérieux ! Toutefois, cette effervescence montre bien que la question de la protection des animaux dans le monde des cosmétiques est de plus en plus importante aux yeux des consommateurs-ices.

Liste des label "cruelty free" sérieux :

- Choose Cruelty Free (CCF)- Cruelty Free délivré par la Peta- Human Cosmetics Standard (HCS) ou Leaping Bunny- One Voice- IHTK (label de l’Union allemande) #crueltyfree