Les arnaques en tout genre ne cessent de s'accroître sur internet et n'épargnent personne, preuve en est avec l'agression d'un homme dont le travail est justement d'arrêter ces escrocs.

Un policier toulousain agressé au couteau

Deux trentenaires (31 et 37 ans), bien connu des services de police ont été interpellés ce mardi 5 juillet, suspectés d’être les auteurs de l’agression au couteau, d’un policier toulousain, le 15 mai dernier, sur un parking de Bures-Sur-Yvette.

Le fonctionnaire de police ne s’attendait pas à ce guet-apens, lorsque, heureux, il déniche le véhicule idéal sur le site de petite annonces 'Le Bon Coin' ! L’acheteur venu avec 3 mille euros, en liquide et un chèque de 8 000€, était en effet, attendu de pied ferme par le duo de faux vendeurs.

Publicité
Publicité

Un Guet-apens contre le policier, minutieusement préparé

A peine arrivé sur les lieux, le policier toulousain comprend le piège qui vient de se refermer sur lui. Sur le parking, un individu, ganté et cagoulé, l’agresse en le surprenant par derrière et tente alors de l’étrangler puis l’arrose de gaz lacrymogène. Un autre individu cagoulé est lui armé d’un couteau dont il le #menace. Le fonctionnaire de police, hors service, déchoit sa profession et sort son arme de service, les sommant de reculer. Professionnel aguerri, sachant parfaitement maîtriser une arme à feu, le Policier, malgré la détermination de l’agresseur et le stress de la situation, tirera au sol, effrayant ainsi ses agresseurs, qui prendront aussitôt la fuite.

Les deux mis en cause, et déjà condamnés à plusieurs reprises, selon une source policière, ont été renvoyés devant le tribunal correctionnel d’Évry pour être jugés en comparution immédiate.

Publicité

Les agresseurs arrêtés grâce à la vidéosurveillance

Fort est à penser que les deux escrocs, qui pensaient faire le coup du siècle en abusant de la confiance d'un acheteur lambda, ne s’attendaient pas à tomber sur une victime armée ! En charge du dossier et de l’enquête, les services de sureté départementale de l’Essonne , parviennent à remonter la trace des agresseurs jusqu’au 'Café internet' d’Argenteuil, grâce à l’adresse IP utilisée pour passer l’annonce. L’établissement, équipé de vidéosurveillance, leur fournit une image de deux hommes, dont l’assaillant du parking, Un 'indic' de la police a ensuite permis de reconnaître un des suspects, sur les images de la vidéo surveillance.

Les deux mis en cause, bien connu des services de la justice et déjà condamnés à plusieurs reprises, selon une source policière, ont été renvoyés devant le tribunal correctionnel d’Évry pour être jugés en comparution immédiate ce mardi 5 juillet, où ils ont écopé de peine de prison ferme. #Toulouse #faits divers #agression policier