Que s'est-il passé le 27 août vers 3 heures du matin ? C'est la question que les enquêteurs et la famille de Maëlys, 9 ans, se posent depuis 4 jours... En effet, la fillette est portée disparue depuis samedi dernier alors qu'elle assistait à une fête de mariage. Maëlys s'amusait avec les autres bambins dans une pièce réservée aux enfants dans la salle des fêtes de Pont-de-Beauvoisin (#Isère), quand tout à coup la petite fille fut introuvable. Sa #Disparition a été très signalée par le DJ qui a immédiatement prévenu les invités afin de procéder aux premières recherches. Mais en vain, Maëlys reste introuvable après une heure de recherche par sa famille qui a alerté la gendarmerie...

Publicité
Publicité

Appel à témoin

Maëlys De Araujo est une petite brune aux yeux marrons, à la peau mate, qui mesure 1 mètre 30 pour 28 kilos et portait une robe sans manches avec des nu-pieds de couleur blanche lors du mariage. Issue d'une famille a priori sans histoire, dont le père et la mère assistait tout deux au mariage accompagnés également de la grande soeur de la fillette. Ces derniers ont donné l'alerte et d'importants moyens de gendarmerie et de sapeurs-pompiers volontaires ont été engagés pour rechercher l'enfant dans la nuit de samedi à dimanche. Le lendemain, un sérieux dispositif a été mis en place : des battues ont été organisées autour de la salle des fêtes, des maîtres-chiens ont été appelés, un hélicoptère de la gendarmerie a été mobilisé et la brigade nautique d'Aix-les-Bains est intervenue pour sonder la rivière Guiers.

Publicité

Sans succès. Un appel à témoin a été lancé dimanche 27 août à 21h00 pour retrouver la fillette de 9 ans.

Toute la zone boisée aux alentours a été passée au peigne fin, et les gendarmes participants aux recherches ne perdent pas espoir pur qu'ils puissent la retrouver "encore en vie" : "On exploite les saisies de photos et de vidéos, plus tous les appels reçus à la gendarmerie", a souligné le commandant du groupement de l'Isère Yves Marzin avant d'ajouter : "C'est un travail dans l'ombre extrêmement fastidieux et important." Les quelques 250 personnages qui ont assistés au mariage, ainsi qu'aux deux fêtes voisines le soir de la disparition de Maëlys, ont été auditionnées par les gendarmes chargés de l'affaire.

Un suspect en garde à vue

La section de recherche de Grenoble, co-saisie avec la compagnie et la brigade de recherche de la Tour-du-Pin, ainsi que la brigade territoriale de Pont-de-Beauvoisin a rapidement trouver son suspect.

Publicité

En effet, un homme présent au mariage s'est absenté de la soirée pendant les créneaux horaires correspondants à la disparition de Maëlys. Les gendarmes chargés de l'enquête devront clarifier l'emploi du temps de cet homme de 34 ans, une connaissance du marié et du père de la petite fille, invité à la fête pour le dessert. Alors que la piste de l'accident est dorénavant bel et bien écartée au détriment de celle de l'#enlèvement, les déclarations de l'homme interrogé confrontées à celles d'autres invités ont révélé "des incohérences". Néanmoins, "aucune conséquence hâtive" ne doit être tirée selon Dietlind Baudoin, la procureur de Bourgoin-Jallieu. Jeudi après-midi, les recherches se poursuivaient et le véhicule de cet homme a été fouillé de fond en comble.

En parallèle, la maison du gardien de la salle des de Pont-e-Beauvoisin a été perquisitionnée lundi dans le cadre de l'enquête. L'homme âgé d'une cinquantaine d'années affirme n'avoir "rien à se reprocher". Depuis que l'information a été révélée, Pascal qui se dit se dit "persécuté par les journalistes" et "sous le choc" s'est mis depuis en arrêt maladie

La piste de l'enlèvement reste du alors privilégiée suite aux trois chiens qui ont "marqué" au même endroit sur le parking de la salle des fêtes.... Maëlys aurait été enlevée à bord d'un véhicule.