Publicité
Publicité

La CGT et huit autres syndicats appellent ce jeudi 28 septembre les retraités à manifester ce matin dans plusieurs villes de France contre la hausse de la CSG. De nouvelles fiscales qui passeront de 6,6% à 8,3% à partir de l'année prochaine. Une augmentation de 25% sans aucune compensation protestée par les retraités, qui ferait perdre environ 400 euros par an pour un couple qui toucherait 2000 euros de pension de #Retraite par mois.

Qu'est-ce que la CSG ?

La CSG (Contribution Sociale Généralisée) est un impôt destiné à participer au financement de la protection sociale. Il est prélevé sur les salaires et les primes, sur les pensions de retraite, les allocations chômage, les revenus du patrimoine, les revenus de placement, et certains revenus de jeux.

Publicité

Le projet de loi des Finances 2018 prévoit une hausse de cette taxe sans bénéficier de contrepartie pour certains retraités.

Quels retraités sont concernés ?

Les contribuables qui payent une CGS à taux plein sont concernés par la hausse de 1,7% de la CSG. Toutefois, les salariés du privé ne perdront pas au change puisque cette hausse sera compensée par la suppression de cotisations maladie et chômage. De même pour les fonctionnaires et les indépendants dans des modalités qui restent encore à définir.

En revanche, pour les retraités il n'y aura aucune contrepartie directe. Leur CSG passera donc de 6,6% à 8,3% dès le 1er janvier 2018. Seuls les retraités qui payent une CSG à taux plain seront concernés. Au final, c'est environ 60% des retraités français (dont le revenu fiscal annuel est au-dessus de 14 404 euros) pour une personne seule et 22 095 euros pour un couple.

Publicité

En revanche, pour les retraités ayant une pension retraite inférieure au seuil rien ne changera.

Les syndicats appellent à se mobiliser

Suite à cette nouvelle mesure fiscale, neuf syndicats [VIDEO] de retraités appellent à une mobilisation massive pour faire plier le gouvernement français : La CGT, FO, CFTC, CGC, FSU, FGR, Solidaires et les associations UNRPA, LSR. Pour jean-Pierre Bachelot de la CGT retraités invité ce matin sur France leu Maine "C'est un transfert des cotisations sociales sur l'impôt, car la CSG est un impôt. En d'autres termes, le gouvernement actuel est en train de détricoter complètement la Sécurité Sociale, en train de détricoter le salaire socialisé, et l'inter-génération. Pour nous, oui c'est grave !" Ce poids de plus sur les épaules des retraités oblige les principaux concernés et les syndicats a exigé l'annulation des mesures prises par le gouvernement. Laurent Berger (CFDT) dénonce, lui, "la promesse non tenue de gain de pouvoir d'achat pour les fonctionnaires".

Publicité

Cette augmentation devrait rapporter plus de 20 milliards d'euros aux finances publiques.

Les étudiants, solidaires, se sont également engagés pour le maintien et les améliorations des droits sociaux. Par solidarité inter-générationnelle, plusieurs assemblées générales ont eu lieu ces derniers jours à Sciences-Po, Paris-1, Paris-3 et Nanterre. En revanche, certains retraités ne seront pas la capacité de manifester compte tenu de leur état physique. Mais l'un d'eux met en garde face à cette masse silencieux qui "vote aussi" ! Les répercussions pourront se faire ressentir dans les urnes...

A Reims, une grande journée de mobilisation a poussé les retraités a défilé ce matin. Ils étaient environ 400 personnes selon les organisateurs. Une soixantaine de personnes se sont retrouvés à Saint-Etienne devant les portes de la foire économique, pendant que des salariés des résidences de personnes âgées de la ville ont rejoint le mouvement pour dénoncer "une situation de plus en plus critique". Dans les rues de Roanne, un cortège d'environ 450 personnes ont défilé dans les rues. #manifestation #Finance