Publicité
Publicité

Alors que le discours général de l’extrême droite est de pointer du doigt ceux qui “profitent” du système, [VIDEO] certains vont totalement à contre-courant de cette logique. C’est le cas de Hubert, dont l’histoire insolite est rapportée par BFMTV.

Hubert, 46 ans, est chef d’une entreprise en Gironde. Sur BFMTV, il indique toucher 6 500 euros par mois et qu’il y a sept ans, il a commencé à en toucher 117 de plus. Ces 117 euros provenaient de la #Caf. Au début, s’il a pensé à une erreur, il a immédiatement tenté de corriger le tir. Selon lui, lui et sa femme gagnent très bien leur vie. Il n’a qu’un seul enfant à charge, le deuxième indique-t-il n'est pas affilié à son foyer fiscal, et ne voyait donc pas l’utilité de toucher cette aide.

Publicité

Il a donc fait opposition aux virements de la CAF qui a refusé de lui retirer cette aide. Hubert juge cette aide sociale qui lui est versée contre son gré d”’indécence”.

C’est totalement illogique que quelqu’un qui gagne 900 euros par mois touche la même que quelqu’un qui en gagne 5 000.

Il pousse même la réflexion encore plus loin. Hubert estime qu’il bénéficie déjà largement de ce qu’il paie en impôts et en taxe dans l’accès à la santé ou à l’école publique pour sa fille. On pourrait même à croire, à l’écouter qu’il ne participe pas assez à l’effort collectif.

Il faut aussi prendre en compte que quand on a un certain niveau de vie, et bien oui, on fait plus d’efforts que les autres,” estime-t-il sur BFMTV.

La CAF suit un protocole pré-réglé

BFMTV a contacté la CAF de la Gironde pour mieux comprendre le cas d’Hubert.

Publicité

Là, on se défend d’une mauvaise manipulation. Selon la CAF, si Hubert a commencé à toucher ces #allocations c’est qu’une “démarche volontaire” a été initiée de son côté. Cela signifie qu’il a dû à un moment donné déclarer la charge de ses enfants et pour enclencher le processus.

La CAF précise également qu’il suffisait à Hubert d’envoyer un courrier pour résilier cette aide. Ce qui, d’après son témoignage, a été fait. Mais on lui a répondu que c’était impossible. En tout cas, d’ici peu de temps Hubert n’aura plus à se soucier de ces tracas administratifs. En effet, Emmanuel Macron souhaite supprimer les allocations familiales [VIDEO] aux ménages touchant plus de 6 000 euros. Hubert sera sans doute le seul Français a se félicité d'une telle mesure.

La politique d'Emmanuel Macron en terme d'#aides sociales laisse en effet planer le doute sur son appartenance politique. S'il se considère comme un homme de conciliation, ses différentes mesures sont souvent critiquées pour être trop de droite, laissant de côté les plus démunis. Ce fut le cas quand il annonçait par exemple, la diminution de cinq euros des APL dont les principaux bénéficiaires sont les étudiants.