Publicité
Publicité

Les chiffres parlent d'eux-même, entre août 2016 et août 2017, le coût de la vie d'un(e) étudiant(e) a augmenté de 2,09%, autrement dit trois fois plus que l'inflation ! Régulièrement en difficulté financière à cause de la hausse des prix, les étudiants français tombent dans la précarité à Paris comme en Province. Après avoir payé le loyer, les transports et les factures, ils ne leur restent plus rien pour finir le mois, même pour les boursiers. "Avec à peine plus de 200 euros par mois en banlieue parisienne, vivre correctement reste une utopie" témoigne Sélim, étudiant en journalisme.

Les étudiants renoncent à leurs soins

Pour faire face à cette situation, les étudiants n'ont pas d'autres choix que de sacrifier leurs budgets alimentation et santé.

Publicité

En 2013, 13% des étudiants ont renoncé à leurs soins pour des raisons financières. Des chiffres très alarmants ! Ainsi, 45% des étudiants travaillent pendant l'année universitaire afin d'augmenter leur niveau de vie. Dans une impasse financière sans grande solution, certains jeunes étudiantes n'hésiteront pas à se mettre en relation avec des "Sugar Daddy", c'est à dire des hommes mûrs qui les entretiennent contre certaines faveurs sexuelles. Cette semaine devant les universités françaises, une publicité ambulante ventant les mérites d'un site d'escorting pour étudiants a été épinglé par la Mairie de Paris [VIDEO]. Une enquête a été ouverte pour proxénétisme aggravé. #précarité #Travail #Ecole