Publicité
Publicité

Alors les filles ça vous fais rêver ? Vous pensez que c'est impossible ? Et bien vous vous trompez. Cette pratique peu connu est pourtant bien réelle. Depuis quelques années le « free flow instinct » se voit de plus en plus pratiqué.

Nous ne sommes plus au temps du Moyen-Âge durant lequel les femmes qui avaient leurs #règles étaient dites « impures », non non ! Désormais, même si dans notre société actuelle ce sujet est encore tabou, certain(e)s luttent pour le normaliser.

Explication du flux instinctif libre (FIL)

Evidemment, vous devez vous demander comment on peut contrôler ce flux, et bien sachez que c'est en parti dans la tête.

Publicité

Lorsque nous portons des bandes hygiéniques ou bien des tampons notre cerveau comprend qu'il y a des protections, ce qui engendre le flux puisqu'il sait que nous sommes protégées. En revanche, ne pas porter de protection engendrera sur le cerveau un nouvel effet. Les conditions sont simples, il faut se concentrer sur les sensations que l'on ressent pour savoir quand il est temps d'aller aux toilettes afin de pouvoir évacuer le flux de sang. Retenir son sang, c'est comme retenir sont urine, il faut contracter le périnée, autrement dit, il faut se retenir. Rien ne vous coûte d'essayer, cependant, je vous conseille de le faire durant une semaine pendant laquelle vous êtes chez vous, et donc où vous avez la possibilité d'aller aux toilettes quand vous le souhaitez.

Quels sont les avantages ?

En effet, il y a de multiples avantages à cette pratiques.

Publicité

Premièrement, vous effectuerez une économie d'argent considérable ; les protections de qualités n'étant pas peu couteuses. Venons-en à l'environnement ; être adepte de cette pratique c'est réduire considérablement son empreinte écologique. Il faut savoir qu'au cours de sa vie une femme utilise 10 000 à 15 000 produits menstruels. Quant au niveau mondiale plus de 45 milliards de protections hygiéniques sont jetés chaque années, soit, 1447 déchets hygiéniques jetés chaque seconde. Vertigineux n'est-ce pas ? Autant dire que si vous devenez adepte de cette pratique la planète vous remerciera.

Enfin, cette pratique vous donnera le privilège d'être en harmonie avec votre corps. Pour réussir le FLI, vous devrez écouter votre corps, vous concentrez sur vos sensations afin de savoir quand est-ce qu'il faudra aller aux toilettes. C'est alors un vrai lien entre votre corps et votre esprit qui se créer, vous pourriez alors vous sentir mieux dans votre peau et vous serez plus épanouis à l'idée d'accéder à la compréhension de vos sensations.

Publicité

Même si les avantages sont nombreux, il y a forcément quelques inconvénients...

Les inconvénients

Tester pour la première fois le FLI, peut être une source de stress. Ne plus porter de protections c'est sortir de son confort, essayer l'inconnu ; c'est prendre le risque de se tâcher. Pour les femmes qui ont des règles abondantes cela pourrait s'avérer un peu plus difficile, car la fréquence à laquelle elles devront aller au toilette sera plus élevée. Cependant, ce n'est pas impossible !

Il faut savoir que toutes les femmes ne peuvent pas y arriver du premier coup ! Il ne faut donc pas se décourager et retenter le coup. C'est comme pour tout, il faut un temps d'adaptation.

Vous vous demandez sans doute si cette pratique est dangereuse pour notre santé. Et bien la réponse est non. Quand nous portons des protections hygiéniques basiques, il faut savoir que les produits qui les composent ne sont pas forcément bons pour notre fleur vaginale n'étant pas naturels.

Mesdames, maintenant que vous êtes au courant de ce nouveau mouvement, si l'envie vous vient n'hésitez pas à essayer, au moins par curiosité. #nouveauté