Publicité
Publicité

Cette semaine, les dirigeants des plus grandes villes mondiales se réunissent à #Paris pour penser l’urbanisme de demain. Mot d’ordre de cette conférence : le climat [VIDEO].

Le colloque annuel CityLab, organisé par Bloomberg Philanthropies, l'institut Atlantique et l'institut Aspen, a pour but de penser l’urbanisme de demain en mettant l’écologie au coeur de la réflexion. Pour y réfléchir, les grandes métropoles mondiales s'allient à de grandes entreprises comme Siemens, Ford ou encore General Motors. Anne Hidalgo, que l’on sait dévouée à cette cause, a, à l’occasion, pris la parole à la conférence Together4Climate de lundi 23 octobre.

Pollution, les maires des grandes métropoles unies

La maire de Paris a ainsi pu rappeler son engagement pour rendre les rues de la capitale française plus respirable d’ici 2025 [VIDEO].

Publicité

Notamment en réduisant considérablement la circulation de véhicules à moteur thermique et en incitant l’utilisation des vélos et transports en commun.

Anne Hidalgo est également la présidente du C40 et a déclaré, en ouverture, que les grandes villes réunies pour ce congrès étaient la solution d’un monde moins pollué.

Nous ne pouvons plus nous contenter de l'approche « penser global, agir local » qui représentait la révolution d'hier. Nous estimons qu'en réfléchissant à l'échelle locale, nous pouvons mieux agir au niveau mondial, il s'agit de la révolution d'aujourd'hui.

Parmi les engagements pris par ces maires de 30 des plus grandes villes au monde, on retrouve l’idée de transformer les métropoles en zones à zéro émission de carbone d’ici à 2030. Voici les principaux objectifs que s’est fixé ce sommet C40 :

  • Favoriser la marche et le cyclisme, ainsi que l’utilisation du transport public et partagé.
  • Réduire le nombre de véhicules les plus polluants dans nos rues et abandonner progressivement l’utilisation des véhicules à combustion fossile.
  • Montrer la voie en acquérant uniquement des véhicules à zéro émission pour leurs flottes municipales.
  • Accélérer le passage aux véhicules à zéro émission et réduire le kilométrage parcouru par les véhicules.

Paris a déjà une longueur d'avance

Et vous l’aurez remarqué, la plupart de ces engagements, la mairie de Paris les met déjà en pratique. [VIDEO] En effet, sur les 2 500 véhicules que compte la mairie de Paris, aujourd’hui 9% seulement roulent à l’électricité.

Publicité

Mais la mairie s’est engagée à accélérer la transition. L’objectif est que la flotte de la mairie ne compte plus de voiture à diesel d’ici 2020.

On peut également noter le Plan Vélo de Paris qui consiste à fermer une grande partie des voies sur berge pour laisser place à la circulation des vélos et des piétons dans un espace plus calme et moins pollué. Ainsi, Anne Hidalgo a pu se positionner comme un exemple à donner à ses collègues.

À Paris, nous prenons des mesures audacieuses pour accorder la priorité à la circulation des piétons et des cyclistes dans les rues.

Paris n'est pas la première à s'être engagée sur cette voie. Elle a d'ailleurs encore du retard sur ses voisines européennes. Mais l'intention et là et les discussions continuent. Comme l'idée d'installer des parkings géants et des péages à l'entrée de la capitale. #pollution #Climat